28/05/2011

Test Homefront


Le niveau final est particulièrement bien réussi
Homefront est édité par THQ, un jeu qui a un réel potentiel pour devenir un concurrent aux grands FPS actuels... Pari réussi?

Le niveau de départ n'est pas mal non plus et plonge tout de suite dans l'ambiance
Scénario:
La Corée du Nord a envahi la Corée du Sud. Pendant ce temps une guerre éclate au Moyen-Orient sombrant le monde dans une pénurie d'essence. La gouvernement américain se trouve donc affaibli financièrement et militairement. La nouvelle Corée unifiée en profite pour étendre son empire sur le continent Asiatique et Européén pour finalement attaqué les Etats-Unis d'Amérique...
(On se demande pourquoi les Corééns n'ont pas de problème de pétrole mais bon passons...)
Le peuple américain se retrouve donc dans l'obligation de résisté sur sa propre terre.
L'ambiance est particulièrement bien rendu dans Homefront et le contexte a de quoi séduire. Mais le scénario manque terriblement de profondeur et passé le premier niveau on peut dire adieu au retournement de situation (il y en a quelques un mais on les voit venir des kilomètres à la ronde). 
Pourtant il a été écrit par le scénariste d'Apocalypse-Now... On est en droit de se dire que le bonne, un peu vieux, leur a pondu une ébauche qui donnerait le contexte du jeu et de se démerder avec... En revanche on est bien dans le trip de la guerre froide anti-communiste à mort. Le jeu se veut particulièrement cru. 

Une vue qui prouve que le moteur graphique d'Homefront est capable du pire...
Graphismes:
Les niveaux sont très inégaux. Autant le niveau final est à couper le souffle ainsi que quelques niveaux mais d'autre font terriblement  mal aux yeux! A croire que le jeu a été développé par des équipes différentes et que leur a réparti les niveaux avec un bon et un mauvais.
La palette de couleur est en revanche variée mais l'aliasing gâche vraiment le plaisir. C'est vraiment dommage.
Les animations des personnages sont pas vraiment justes. Surtout l'animation lorsque l'on court. L'arme bouge dans tous les sens pour donner une sensation de vitesse mais on va à deux à l'heure. Pourtant le jeu aurait gagné en vitesse pour avoir un gameplay plus dynamique.

... comme du meilleur. Ce point culminant est un véritable plaisir pour sniper
Jouabilité:
La prise ne main est très rapide puisque l'on retrouve toujours se bon vieux système "je tire, je me met à couvert, je recharge". De manière générale les missions sont variées et la campagne sert à mettre en avant les différents possibilités d'attaques d'Homefront (Drone, tank téléguidé affectueusement appelé "Goliath" dans le jeu, HMV's... etc). Le problème c'est qu'on a le droit qu'à un aperçu et on a pas vraiment le temps de s'éclater vraiment. Une mission d'infiltration où l'on  ne tire sur personne (pas même à la fin) est particulièrement frustrant et gâche le plaisir du joueur. 
En revanche les missions en hélicoptère est vraiment sympathique et bien mise en scène. 

La vue en hélicoptère est imprenable et superbe... lorsqu'on l'on ne se fait pas tirer dessus!
Bande-son:
Rien de transcendant... Le son est propre dans son ensemble et les enceintes ne crachent pas lors des explosions. En revanche le doublage est vraiment mal fait. Des bugs de décalages sont souvent présents. Il n'est pas rare que les personnages commencent une phrase sans la finir pour en enchaîner sur une autre. (C'est ce qu'on appelle de la programmation mal maîtrisée).
Pour finir, une erreur récurrente de traduction: lance-roquette est traduit par lance-grenade. Une bourde qui passe mal lorsqu'on l'on souhaite rivalisé avec de grands FPS.

Tiens on dirait qu'il y en a qui a gagné assez de pétrole
Multijoueur:
On a le droit au classique système de montée en grade. En revanche les séries d'éliminations vous donnent accès à du pétrole qui vous permettra d'invoquer un tank et autre monture de guerre. Un système intéressant puisqu'il est possible de cumuler le pétrole pour débloquer de plus gros bonus. Les personnes habitué à faire des séries de kill par trois ou quatre y trouveront leur compte. Les meilleurs joueurs se voit leur tête mise à prix par l'équipe adverse lorsqu'il commence à faire une longue série. Un bon moyen d'empêcher les joueurs de camper.
Il y a peu de cartes et le principe du jeu est identique à Battlefield. Leur taille est aussi grande que ce l'on peut voir d'ailleurs dans la série mais dans Homefront c'est 16 contre 16. Ça fait un peu juste du coup le multi est mou et on passe plus son temps à se balader qu'autre chose. 


Les séquences de mitraillage sont trop secouées et brouillonnes pour être appréciées. On en est réduit à tirer à l'aveuglette
Durée de vie:
Trois heures pour boucler la campagne... Non ce n'est pas une blague. On a l'impression d'avoir à peine commencer que le jeu termine déjà. Pourtant le thème de la résistance peut offrir de nombreuses missions et l'univers d'Homefront regorge de possibilités! C'est vraiment dommage. Le multi peu accrocheur ne vous fera pas rester sur le titre. 

Le bon vieux transport de troupe américain dans un jeu qui rend pas vraiment honneur au pays.

Conclusion:
Homefront est une véritable déception... Un potentiel gâché par une campagne courte, des graphismes inégaux, des animations qui manque de fluidité... Le soft accumule toutes les bourdes possibles. Il reste à découvrir pour son univers original. Attendez donc qu'il baisse à une quinzaine d'euros (et ça devrait pas tarder). Espérons que les développeurs apprendront de leurs erreurs pour nous pondre un titre qui exploite tout le potentiel de l'univers mis en place!


Note: 12/20
                                

2 commentaires :

  1. Pareil j'ai été vraiment déçu par ce jeu! Ils auraient du mettre moins de fric dans le budget marketing!

    RépondreSupprimer
  2. Moi je l'ai bien kiffé mais c'est vrai qu'il est loin d'être parfait!

    RépondreSupprimer

Pas de langage SMS s'il vous plait