Comics: The Goon, violence, zombies et Will Eisner...


Sortez vos haches, vos flingues, vos battes, gonflez vos muscles, va y avoir de la tatanes!
The Goon c'est l'histoire du Goon ( "bourrin" en anglais), gros bras au visage toujours a moitié caché par une casquette pour cacher sa laideur, et Franky son pote d'enfance, petit maigrelet sadique (dont le sport favori est de persécuter les zombies).
Les deux compères passent leurs temps soit à picoler chez Norton's, leur pub bien aimé, soit à éclater la gueules de vilains zombies ou aberrations diverses et variés, par des methodes tout aussi différentes. Le but étant d'en finir avec le Prêtre Zombie, à l'origine des hordes de zombies qui envahissent régulièrement la ville...


L'univers y est crasseux, l'humour souvent graveleux (je pense au one shot "Satan Sodomy Baby"), et l'immoralité est légion, mais au fur et à mesure de l'aventure on s'attechera de plus en plus aux differents personnages, puis au détour d'une page on sera attendri par ce qui se déroule. Tant dans le Goon tout peut être grotesque, tant tout peux prendre un ton grave et glaçant. Outre ses qualités graphique, c'est peut être là ce qui fait la force de l'oeuvre de Eric Powell.
Au bout de 8 tomes dont un ou deux qui n'apportent pas grand chose, on pourrait se dire que le tout tombe en desuétude, mais Eric Powell sait faire evoluer l'univers sans pour autant en trahir son esprit.


Je guette avec une certaine impatience le neuvième tome que l'on attend pour ce mois ci...
Vous trouverez le Goon dans tout les comics shops et quelques bonnes librairies au prix de 14,90€ en hardcover. Rien à reprocher à Delcourt si ce n'est les vingts dernières pages qui plus sont là plus pour justifier le prix relativement élevé que pour  faire office de sketchbook.

A noter qu'un film d'animation produit par David Fincher et ecrit par Eric Powell est en préparation, meme si plus aucune infos ne semble filtrer depuis cette bande annonce datant de Juillet 2011:


Nominé à Angouleme et primé plusieurs fois aux Will Eisner Awards (les Oscars de la BD), The Goon fait parti de ces petites perles qui forgent l'histoire du comics.
Si en ce moment même vous avez besoin de violence, de trucs absurdes et intelligents, et de jolis dessins, courez acheter le Goon.
                               
Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

3 commentaires:

  1. J'essaierai de me procurer le premier tome pour voir...

    RépondreSupprimer
  2. ca à l'air de plutôt gérer =)j'aime beaucoup la musique de la vidéo ambiance amerique année 80 =)

    RépondreSupprimer

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!