Test Rainbow 6 Siege, search and destroy!

Rainbow team up!
Annoncé en grande pompe à l'E3 2012, Rainbow Six: Siege a eu du mal à sortir. Est-ce que le jeu est à la hauteur de l'attente?

Scénario
Il y en a pas vraiment. On a le droit à 10 situations pour introduire les différentes cartes et agents. Il y a bien quelques cinématiques mais on reste vraiment dans l'esprit d'une grosse introduction. A noter qu'il y a également un mode coop contre les bots qui reprend en fait les cartes multi avec une ribambelle d'ennemis et de pièges.
Pas d'histoire donc pour ce jeu, on reste dans la droite ligne de ces nouveaux jeux sans mode campagne axés sur le multi.

Pleure pas l'otage, on a va te défendre
Graphismes
De ce côté on a un jeu bien en dessous de ce qui ce fait en ce moment avec des textures assez moyennes. Cela est dû au fait que tous les éléments des différentes cartes soient destructibles.
En résulte des possibilités stratégiques intéressantes car vous pouvez faire des trous dans les murs par exemple ou casser juste un petit morceaux de barricade pour obtenir un angle de tir improbable. Toutefois lorsqu'on voit le niveau de destructibilité des jeux récents on voit quand même qu'il y a un manque de volonté de la part des développeurs pour faire des graphismes convenables. Dans la même veine que les textures les effets de fumée sont assez basiques de même que les explosions ou les effets électriques. Les personnages sont presque tous masqués ça évite de faire des visages mais pour les armes et accessoires, le rendu est acceptable tout au plus. Les effets de lumière et notamment l’éblouissement permettent d'avoir un impact sur le gameplay. En effet, de nuit on ne verra pas grand chose à l’extérieur alors qu'en plein jour, le fort contraste fait que l'on aura du mal à voir les ennemis venir de l'extérieur.  Les soldats sur le terrain n'ont pas d'ombres projetés sur les murs ou au sol du coup, on a du mal à les voir arriver.

Parrot, sponsor officiel de Rainbow Six Siege
Jouabilité
On à ici affaire à un style de jeu particulier qui pourrais s'apparenter au classique mode de jeu search&destroy d'un FPS mais en beaucoup plus poussé. Le but du jeu est principalement en situation de défense/attaque: de protéger/désamorcer des explosifs, de protéger/extraire un otage  ou encore de défendre/sécuriser une zone mais généralement ça se termine en élimination de toute l’équipe adverse.

La manche se joue en deux temps. Côté attaque, une reconnaissance des lieux se fait par un mini-drône au sol que l'équipe adverse peut détruire à coup de pistolets, mitraillettes ou fusil à pompe. Dommage de ne pas avoir introduit des drone volant...

Allez les gars, calfeutrez moi tout ça
Pendant que l'équipe attaquante repère le terrain, l'équipe qui défend pose des plaques de renforcement aux murs pour les rendre quasi-indestructibles, des barricades pour les portes, des fils de barbelés pour ralentir l'ennemi, des brouilleurs de drones et des pièges en tout genre  (explosifs, mine-laser, charges explosives télécommandés).

Laissez passer le bouclier devant: il encaissera mieux que vous
Dans un deuxième temps, la phase d'assaut commence! L'équipe attaquante dispose en fonction des agents choisis d'un large panel d'armes tel que des grenades à fragmentation, des grenades flashs pour aveugler les ennemis, un marteau pour détruire les murs ou les barricades, des charges explosives pour les purs renforcés, des boucliers pour encaisser les tirs...
Côté défense, les agents ont de quoi répondre également à coup d'intercepteur de grenade, de boucliers fixes, de plaques de métal qui donne un peu plus de résistance aux tirs ennemis. Il est possible également d'électrifier les barricades en métal ou de poser des pièges à ours pour immobiliser les agents ennemis.

Finalement, je vous laisse faire le travail les gars!
Pour ce qui est de l'interface in-game, elle n'est pas vraiment développée mais ça colle plutôt à l'ambiance du jeu qui ce veut plutôt réaliste. Vous pourrez uniquement marquer les objectifs et marquer temporairement un ennemi. Vous l'aurez compris ce jeu n'est vraiment pas fait pour les bourrins et demande un certain temps d'adaptation si vous venez juste de finir un Call of Duty.

La dimension stratégique est donc ce qui fait l'essence de ce jeu et ce qui le rend attrayant notamment pour le mode classés et les compétitions. On se prend vite au jeu mais le manque de cartes et de contenu se fait sentir assez vite. On débloque en effet les agents à coup de crédits gagnés via des défis ou après avoir remporter des matchs. Au bout d'une petite trentaine d'heures, vous aurez débloqué tous les agents et améliorer les armes (viseur, pointeur laser, silencieux,etc..).

Money, money, money!

Il reste les skins sur les armes qui ont certains un prix très élevés en crédits in-game. Mais Ubi a rendu quelques skins (les plus classes forcement) achetables uniquement en crédits R6 (qui ne peuvent s'acquérir qu'en échange d'euros!)
Cependant l'éditeur a promis que du contenu allait venir étoffer le jeu (gratuitement) à coup de nouvelles cartes et de nouveaux agents.

Un petit mot aussi sur le teammkill ici qui peut poser un vrai problèmes si vos coéquipiers ont décidé de mettre un bordel pas possible. Sachez toutefois que vous êtes bannis automatiquement de la partie dés le deuxième "accident"  pour ça donc faites attention.
Enfin un des gros problèmes de ce jeu, ce sont les bugs assez nombreux: matchmaking qui freeze ou qui ne fonctionne pas (particulièrement en classé, il galère vraiment) qui vous laisse parfois à 2vs5 sur un match, impossibilité de se déplacer ou encore des glitchs. Un bug qui revient souvent, en position allongée, votre pied traverse le mur. L'équipe adverse vous le signalera... en vous tirant dessus!
Cependant, on apprécie le matchmaking géolocalisé. On tombe souvent des français, une équipe de parfaits inconnus peut joué en finesse spontanément.

Revoir sa mort, un moment difficile
Bande-son
Pas de musique ici car le son est un élément très important afin de pouvoir repérer les ennemis et je vous conseille d'investir dans un bon casque pour jouer à ce jeu. En effet, souvent vous ne repérerez les ennemis que grâce aux bruits de leurs pas derrière le mur où vous vous êtes planqué.

Comptez douze agents à ce jour
Durée de vie
Il faut compter une trentaine d'heures si vous aimez le jeu. Après c'est selon les goûts de chacun vu que c'est un jeu multijoueurs uniquement. Toutefois le manque de contenu fini par se faire sentir et c'est vraiment un jeu pour jouer en team avec des amis donc si vous êtes plutôt solitaire passez votre chemin.

Headshot! Oui oui, ça se fête dans Rainbow
Bref
Rainbow Six: Siege est un jeu prenant avec des systèmes de gameplay intelligents mais avec encore de trop nombreux problèmes comme son manque de contenus ou encore les bugs le tout avec des graphismes assez moyens. Donc préférez l'acheter en même temps que des amis de préférence en solde avec tous les DLC sortis.


13/20


                     

Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

2 commentaires:

  1. Mais c'est tellement ça! C'est du gâchis! :(

    RépondreSupprimer
  2. Je l'adore ce jeu! ça change kikolol of duty!

    RépondreSupprimer

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!