Déballage figurines Aya et Bayek Assassin's Creed Origins

Depuis Black Flag, chaque Assassin's Creed a un duo de figurines. Origins ne déroge pas à la règle avec un duo composé de Aya et Bayek.

Ubisoft a eu quelques soucis de contrefaçon notamment avec ses figurines limitées comme la Legendary Altaïr. Un petit hologramme a donc été collé à même les boîtiers histoire de certifié tout ça. A noter que c'est Pure Arts qui est derrière ces figurines comme pour l'édition de Ghost Recon Wildlands.

Aya se tient debout couteau et épée dégainés, sa cible en vu! La pose reste assez simple, Ubi s'est montré plutôt raisonnable comparé à la figurine de Bayek.  

Je trouve que Aya a un "nez à la Cléopâtre", peut être est-ce un clin d'oeil? Quoiqu'il en soit, lorsque l'on regarde de plus prés, on peu apercevoir le logo des Templiers sur une des boucles de Aya. Ce qui est historiquement improbable. Mais après tout  si Assasin's Creed Origins est censé compter les origines de l'ordre des assassins, il est logique d'y voir naître son ordre opposé.

Au pied, on peut voir des hiéroglyphes. Rien de particulier si ce n'est que cela renforce le côté égyptien.

Difficile de faire une figurine de Bayek sans son agile Senu. Pure Arts a fait vraiment du bon travail. L'aigle en vol, la pose, tout est vraiment parfait. On dirait presque la figurine lifesize à 5999€ (sold out!). Le bouclier au dos du Medjay est vraiment classe.
J'ai eu un peu de mal à fixer correctement l'arc (qui a un vrai fil). Il ne faut pas hésiter à écarter les doigts, en douceur bien entendu, pour le faire tenir correctement.

Le visage de Bayek est très froid, on dirait qu'il n'est pas vraiment content. Je n'aimerai pas être à la place de sa cible! Le sens du détail est bien présent et le résultat est vraiment chouette pour une figurine en PVC.
  
Au pied, on peut voir sur les hiéroglyphes le dieu Horus à tête de faucon. J'ai même cru que Senu était un faucon au départ, cela aurait pu faire un lien mais il s'agit bien d'un aigle de aigle de Bonelli. Sachez que le cri que l'on entend lorsque l'on fait le fameux saut de foi est en fait le cri d'un faucon à patte rouge.

Je conclue ce post sur une photo du duo. Franchement avec l'aigle entre les deux, ça le fait! 
Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!