Test The Council épisode 1: The Mad Ones

Les décors sont sublimes
The Council est un jeu épisodique, le format du test change donc en conséquence. 
Le premier épisode intitulé "The Mad Ones" nous emmène en 1793,  où l'on incarne Louis de Richet qui est à la recherche de sa mère qui a disparu sur l'île du Lord Mortimer. 
Son enquête a lieu pendant la rencontre au sommet d'une étrange confrérie qui compte dans ses membres les plus influentes figures historiques de l'époque.
On devra donc faire illusion auprès de ces fortes personnalités où clairement Louis n'a pas vraiment sa place. On ne sait pas grand chose comme le personnage, ce qui rend l'enquête d'autant plus intéressante que crédible. 

Choix kafkaïen
Tout le long de l'aventure, on est amené à faire des choix non seulement d'action mais aussi entre deux parties scénaristiques à de multiples reprises. On aura donc vraiment des scènes et des rencontres totalement différentes ce qui permet une grande rejouabilité. Ne vous attendez pas à des choix antinomiques, il est difficile de déceler les bonnes réponses et il faudra faire preuve de discernement. Plus vous glaner d'informations, plus vous pourrez faire des choix éclairés. 

Trois classes qui influeront toute votre histoire
On a trois classes disponibles et chacune d'elles permettra d'avoir accès à des actions, des scènes ou endroits spécifiques. Ce qui donne encore une nouvelle dimension à la rejouabilité. D'un joueur à un autre, l'histoire sera donc assez différente.

Un petit défi par-ci, un petit défi par là
Pour obtenir des points de compétence de sa classe, il y a plein de petits défis à réaliser. Mine de rien, plus vous en faites, plus votre enquête sera facilitée. Tout du moins, vous avancerez moins à l'aveugle. C'est là qu'on le voit la volonté permanente des développeurs à encourager le joueur à explorer son environnement sans pour autant que ça soit obligatoire.


Celui-ci est particulièrement moche à tous les niveaux
Si les environnements sont bien réalisés avec un soucis certain du détail, la physique des personnages est vraiment très limitée. C'est dommage car il y toute une atmosphère qui est créée. Celle-ci est d'ailleurs étrange, parfois inquiétante voir malsaine. 
A noter que sur PC, l’optimisation n'est pas au rendez-vous. Le jeu consomme énormément de ressources pour afficher moins d'une trentaine de FPS en 4K avec une config à base de Nvidia GTX 1080...

La tête dans les étoiles
J'ai terminé le premier épisode en quatre petites heures, ce qui est dans la norme des jeux au format épisodique. L'aventure est vraiment plaisante. Il s'agit d'un véritable jeu d'enquête et on voit que nos choix influent vraiment le déroulement de l'histoire. En effet, sachez qu'il y a trois fins différentes possibles sur le premier épisode.

Le pass de tous les épisodes est vendu à 29€. Le frisson de l'enquête est au rendez-vous, les apprentis Sherlock Holmes peuvent foncer!


16/20
Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!