Test Meizu Pro 7

Pour ceux qui ne connaissent pas, Meizu est un fabriquant chinois de smartphone à tarif particulièrement concurrentiel à l'instar de Honor/Huawei. Il faut savoir que Meizu a la particularité de tourner sous Androïd tout en dépouillant toutes les fonctionnalités Google. Mais j'y reviendrai un peu plus tard.

Le Pro 7  dispose d'un bien bel écran Super AMOLED de 5,2 pouces pour une définition de 1080x1920 pixels. Les couleurs sont vraiment magnifiques. Rien à redire sur sa qualité.
Le smartphone a des dimensions idéales: 147.6 x 70.7 x 7.3 mm. Ni trop grand, ni trop fin. La prise en main est agréable. Il glisse littéralement dans la main avec des bords légèrement arrondis. Juste ce qu'il faut je vous rassure!

La recharge se fait par port USB-C avec la fast-charge qui va bien avec. Meizu tire son épingle du jeu avec un capteur d'empreinte situé à l'avant qui permet d'avoir accès au gestionnaire de tâches en glissant son doigt vers la droite ou revenir en arrière en glissant son doigt vers la gauche.  Un peu déstabilisant au départ mais on y prend très vite goût d'autant plus que cela fait quelques boutons en moins sur l'écran et donc un gain d'espace certain. Le détecteur d'empreinte est vraiment très réactif, on a du bon matos entre les doigts.

En face avant, on a un appareil selfie de de 16 mégapixels (rien que ça!). C'est très bien mais vous ne l'utiliserez assez peu...

Car l'écran arrière du smartphone permet de prendre des selfies avec le double capteur de 12 mégapixels et donc de profiter pleinement de l'appareil photo principale du smartphone. L'écran est un AMOLED de 2 petits pouces avec une définition de 240 x 536 pixels.
A partir de celui-ci vous pourrez déclencher un timer de trois secondes pour prendre vos photos. C'est bien pensé. Un peu déroutant au départ mais c'est une question d'habitude.

A partir de cet écran, vous pourrez avoir accès à l'heure la météo ainsi que des notifications de messages (SMS seulement) et appels. L'écran est tactile, on y navigue en glissant à droite, à gauche ou en haut pour avoir accès à toutes ses fonctionnalités.

On peut ajouter une animation comme un colibri ou une méduse. Il y en a que 5 de proposer par Meizu, c'est dommage. Il est possible désactiver purement et simplement l'écran pour réduire la consommation d'énergie. Mais avec, je tiens bien une journée et demie voir deux si je fais un peu attention à mon utilisation. Le Pro 7 est en tout cas endurant avec une utilisation intense et ne chauffe peu. Il faut dire que sa coque métallique fait bien son job.


Le double appareil photo de 12 mégapixels est censé permettre d'effectuer de beaux clichés en nocturne. HDR, effet de flou (en direct et en post-traitement), panorama, GIF, mode beauté, tout ce qui est le plus utilisé à ce jour est disponible. Il ne va pas plus loin que ça mais personnellement, ça me va très bien.

Quand il y a des sources lumineuses, le Pro 7 fait vraiment de beaux clichés. On peut mitrailler à volonté sans soucis! 


De nuit, il est capable par contre du meilleur comme du pire. Il faudra s'y reprendre à plusieurs fois pour obtenir un cliché de qualité.

Autrement, on voit que les capteurs on tendance à saturer sur les parties lumineuses et à avoir du grains sur les parties sombres. La nuit n'est pas le point fort du Pro 7.

Parlons maintenant de l'interface FlyMe de Meizu! On peut saluer la volonté de Meizu de vouloir proposer quelque chose de nouveau avec un store propre.
Par contre il faut dire adieu au Google Play et autres services.... Jusqu'à il y a peu! Meizu a finalement publié une mise à jour qui intégre le store Google, l’assistant Google, etc...
Il faut dire que l'un des téléchargements les plus populaires du store de Meizu est précisément un installateur de services Google! Sachez qu'à partir du Pro 7, Meizu intégrera les services Google comme n'importe quel smartphone. C'est un vrai plus qui évite de devoir bidouiller.

Le smartphone est en tout cas très fluide. Le processeur Helios P25, un octa-core cadencé à 4x1.6 GHz Cortex-A53 et 4x1.6 GHz Cortex-A35, se montre à l'aise dans le multi-tâche et les applications gaming en se montrant raisonnable sur la chauffe. On dispose de 4 Go de RAM pour faire fonctionner tout ça. En stockage, on a 64 Go sans possibilité d'utiliser une carte micro-SD. C'est bien dommage! Par contre on a le droit à la double-SIM (pour ceux qui s'en servent...).

Bref
Le Meizu Pro 7 est un smartphone atypique qui a le mérite de proposer des features que l'on ne trouve nulle part ailleurs comme le capteur d'empreinte tactile ou le second écran. C'est un bon smartphone qui reste dans une gamme de prix moyen de gamme peut être un peu trop élevé quand on considère la qualité des photos de nuit et l’absence de possibilité d'utiliser une carte micro-SD. Quoiqu'il en soit, passés ses défauts, c'est une valeur sûre!
Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!