Test Jurassic World Evolution

Territoire à l'état sauvage encore vierge de la trace de l'Homme
Les adaptations d'un film en jeu vidéo font rarement mélange. Mais Jurassic World Evolution compte bien brisé la malédiction, le studio Frontier Developments (Planter Coaster, Roller Coaster Tycoon) aux commandes.

Isla Muerte prote bien son nom
Scénario
Vous voici nommer comme expert chez Ingen! Votre mission? Redorer le blason d'anciens parcs, mettre en place de nouveaux dans le légendaire archipel de la Muerte! Et pour cela vous serez guidez par le très charismatique Ian Malcolm, l'aventureux Owen Grady ou encore la très subtile Claire Dearing. Il n'y a pas vraiment d'histoire à proprement parlé mais il y un respect omniprésent du l'univers Jurassic  Park/World avec des petits références à droite et à gauche. Votre but principale, c'est surtout d'être rentable tout en respectant au maximum les dinosaures. Un monde parfait quoi!

Mon premier parc, les pieds dans l'eau!
Graphismes
Ce n'est pas LA bombe du moment du jeu de gestion mais clairement c'est beau. Les textures sont assez lisses, cela me faisait penser aux Sims par moment. Mais les couleurs sont bien agencées et les effets météos sont sympathiques. On apprécie que l'ambiance change radicalement en fonction du cycle jour/nuit. La végétation bien que luxuriante est assez peu détaillée dans ses textures. Mais bon, vous me direz que pour un jeu de gestion ce n'est pas dérangeant.

C'est un peu l'aventure mais rien ne peut arriver à cette Jeep
Sachez que Jurassic World Evolution offre la possibilité de prendre littéralement en main les véhicules du jeu comme une Jeep, un hélicoptère ou encore une gyrosphère. Et c'est franchement le pied niveau immersion de pouvoir naviguer dans son propre parc que l'on vient de créer.  

On modifier les gênes des dinos pour les rendre plus attractifs aux yeux des visiteurs
Si le paquet n'a pas été mis sur la modélisation des visiteurs du parc (ils restent très nombreux à l'affichage), en revanche celle des dinos est une belle réussite. Avec une quarantaine d’espèces différentes, le studio Frontier Developments a réussi à reconstitué les différentes nuances entre chaque espèces.

C'est pas évident au début
Jouabilité
Au début, on est un peu perdu. On commence timidement, on cherche à ne pas faire d'erreur. Très vite on s'aperçoit que le principale soucis, c'est... l'argent! En gros, la logique c'est: vous fabriquez des dinosaures, ça attire du monde, ça ramène de l'argent, ça permet de faire des recherches pour fabriquer d'autres dinos, etc... La mécanique de base est donc assez simple et franchement à la portée de tout le monde.

Il ne faut pas accepter tout et n'importe quoi et gérer les jauges de chaque division
Pour mettre un peu de piment dans tout ça, vous serez régulièrement sollicité par des chefs de division. Ils sont au nombre de trois: scientifique, divertissement et sécurité. Chacun vous proposera des contrats à objectifs. Leur accomplissement permettra d'obtenir des récompenses pécuniaires mais également de monter dans l'estime du chef de division. Cela vous octroie au fur et à mesure des récompenses mais arriver un certain stade, cela vous permettra de vous voir confier une grosse mission avec une grosse récompense à la clé. En principe, il s'agit d'améliorations substantielles qui vous faciliteront la tâche dans la construction d'un parc.

La vue simplifier permet de détecter plus rapidement les anomalies du parc
Si vous délaissez un des chefs de divisions, celui-ci est susceptible de mener des opérations de sabotage à votre encontre comme contaminer des dinos, ouvrir les portes des enclos ou encore couper l'électricité. Autant vous dire de quoi mettre un sacré bordel dans votre parc. 
Quand ça arrive, c'est la panique! Il faut ouvrir les abris pour que les visiteurs se planquent et évitent de servir de quatre heures. Ses mêmes abris sont très pratiques en cas de tempêtes également. Il faut envoyer vos hélicos pour anesthésier les dinosaures en liberté. Jurassic World Evolution arrive à apporter un certain stress.

Les touristes sont faciles à comblés...
Pour que tout fonctionne bien, il vous faudra veiller au bonheur des visiteurs mais également à celui des dinosaures. 
Les visiteurs ont des besoins assez basique: nourriture, boisson, divertissement, shopping. Pour cela, il vous faudra construire des bâtiments qui comblent plus ou moins ces besoins tout en vous permettant de générer un peu d'argent. Vous êtes même amenés à fixer le prix du goodies, du repas, du cocktail par exemple.

Dino colère mange des visiteurs par pair
Pour les dinosaures, c'est un peu plus compliqué... Si il est évident qu'il ne faut pas mélanger carnivore et herbivore, il y a tout un tas de critères à prendre en compte en fonction des espèces. Il faut veiller à ce qu'ils socialisent (ou pas!), qu'il n'y ait pas trop d'autres dinosaures, que leur faim et soif soient comblés. La présence de prairie et de forêt ont également un impact. Si votre dinosaure n'est pas content et bien il vous fait le savoir en défonçant les enclos! Et si par malheur, il s'échappe des visiteurs seront blessés voir tués... Dans tous les cas, il faudra leur verser une indemnité ce qui risque de peser fortement dans vos finances.

Très simples, les expéditions sont incontournables
Pour découvrir de nouvelles espèces, il faut envoyer des équipes de fouilles en expédition pour extraire de l'ADN des fossiles trouvés. Il y a également un laboratoire qui vous permettra d'obtenir des améliorations moyennant finance. Les améliorations jouent un rôles clés puisque sans elles, vous ne serez pas capable d'accueillir de plus gros dinos. Un T-rex peut éclater facilement un enclos en métal tandis qu'un enclos en béton et électrifié calmera ses ardeurs.

Les chèvres sont les principales victimes du parc
Bande-son
On a le droit à tous les grands classiques de la bande-son du film. C'est un véritable bonheur à écouter pour les oreilles et forcement ça rend le jeu magique! Les personnages issus des films sont doublés par le voix françaises officielles. Ce qui offre au joueur une belle immersion. 

Les options du bac à sable enlève tout saveur au jeu
Durée de vie
Comptez une bonne trentaine d'heures pour terminer l'ensemble du jeu. A savoir obtenir toutes les récompenses des chacune des îles. Même si le plaisir était là, je ne vais pas vous cacher que le jeu s'avère assez répétitif. En effet, une fois qu'on atteint une certaine notation (sur 5 étoiles), on débloque une nouvelle île. Il faudra alors recommencer quasiment à zéro en s'adaptant au contrainte spécifique de l'île (météo, peu d'espace).
C'est cool dans le sens où cela permet de mettre en pratique l'expérience acquise lorsqu'on l'on refait son parc mais cela s'avère également très répétitif.
A noter qu'il y a un mode bac à sable dans lequel on a des finances illimités et où on peut enlever l'agressivité des dinos, les tempêtes, etc... Cela a été pensé pour ériger son parc idéal mais sans difficulté, cela perd un peu de sa saveur.

Mon monoraaaaaaail!

Bref
Jurassic World Evolution offre une belle adaptation du film en jeu. C'est un véritable rêve de gamin qui se matérialise sous nos yeux à se retrouver à gérer un parc. Les mécaniques très abordables du jeu sont cependant trop sollicités. On sent une certaine répétitivité mais personnellement, je ne me suis jamais ennuyé malgré cela. Je regrette plutôt l’absence de dinos marins ou volatiles. 
Les fans apprécieront énormément ce jeu, les amateurs du jeu de gestion râleront un peu sur la difficulté trop simple. En tout cas, Jurrasic World Evolution est un bon jeu à n'en pas douter.


16/20
Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

1 commentaires:

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!