Test de l'enceinte portable étanche Monster Blackfloat

Les enceintes portables sont de plus en plus à la mode. Puissante, mobile, autonome et resistante. On aimerait tous avoir un combo ultime de tous ces avantages.
La Monster Backfloat est une enceinte au format compact puisque ces dimensions font franchement pensés à celle d'une PlayStation Vita.

Elle dispose d'un revêtement complet en silicone. Ce qui garantit d'une part une résistance à de potentiels chutes ou chocs mais également une étanchéité d'indice IP6. La Blackfloat peut recevoir des jets d'eau sans aucun soucis même subir une immersion de 30 minutes sous eau douce.
Mais là où elle tire son épingle du jeu c'est sa flottabilité. En cas de chute au bord d'une piscine (si vous avez une), l'enceinte ne coulera pas. Un argument intéressant mais peu pertinent dans le sens où la puissance de l'enceinte n'est pas assez élevée pour une écoute extérieure.
Si on a bien le droit à un poids plume de 225 grammes, le port USB et à la prise jack 3.5mm restent difficile d’accès. En effet, il va falloir s'armer de patience et d'ongles pour ouvrir la protection. Cette dernière n'est d'ailleurs pas très rassurante à la fermeture. Pas de clips ou de verrou de sécurité. Je ne pense pas que sur le long terme le silicone tienne la route.

Côté connectique, outre la prise jack, on a du bluetooth qui se paire très facilement en appuyant tout simplement sur le logo bluetooth. Une voie indique "Your device is connected". A force, elle devient quelque peu agaçante...
L'autonomie de l'enceinte est d'environ 6 heures. J'ai pu noter un certain bruit de fond un peu comme de la neige lorsque l'appareil est vraiment au maximum de sa puissance.
Côté qualité sonore, à sec la Blackfloat délivre un son net et équilibré. Cependant niveau puissance, on est vite limité. L'enceinte conviendra à peine pour une écoute en milieu extérieur. Il faudra impérativement que l'endroit soit calme. En revanche, elle fait bien son travail en intérieur sous la douche, dans la salle de bain ou la cuisine.

Pour ce qui est l’étanchéité, j'ai pu noté quelques déformations de son suite à une immersion ou encore à l'exposition de jets d'eau. Contrairement à l'UE Megaboom qui disposait d'un revêtement où l'eau "glissait" littéralement sur l'enceinte, la Monster accumule un peu la flotte dans ses hauts-parleurs. C'est d'ailleurs assez marrant de la voir évacuer l'eau à coup de basses (si la musique en balance assez!).
En tout cas rien de définitif, il suffit de passer un petit coup de serviette et la voici repartie de plus belle pour quelques heures de musiques de qualité.

Bref
La Monster Backfloat est une enceinte d'appoint qui a quelques petits défauts. Cependant, on les lui pardonne bien volontiers grâce à un tarif particulièrement agressif à 90€ pour une enceinte étanche de cette qualité. Un bon haut-parleur étanche d'appoint en somme.

                              

Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!