E3 2019: Aperçu Cyberpunk 2077

C'était LE jeu de l'E3 et personnellement celui que j'attendais le plus au tournant. La team CD Projekt nous a montré plus en détails son petit bébé en hands-off.

On nous apprend que le personnage principal pourra provenir de trois endroits différents, ce qui influera sa relation avec l'environnement. Par exemple, si vous êtes un gamin des rues, vous aurez plus de facilité à échanger avec les gangs locaux. A contrario, vous avez tournez mercenaire vous permettront d'accéder aux bâtiments des corporations plus facilement.

On peut personnaliser son personnage de manière très pointu via l'éditeur de la tête au pied avec un large panel de choix pour les fringues. Ce qui laissera aux joueurs libre cours à leur imagination.
On choisira au départ de se spécialiser dans certaines classes entre infiltration, piratage ou gros bourrin. CD Projekt semble avoir fait un énorme travail sur le level design pour chaque endroit puisse être abordé d'une manière différente en fonction du style du jeu du joueur.

La mission nous embarque à Pacifica. En gros le quartier a été déserté puis racheté par de grosses multinationales qui ont la main dessus de A à Z.
Notre héros se fait embarquer dans une mission un peu forcé. Il rencontre pour cela Placide, le leader du gang des Voodoo Boys. Tout du long, il est laissé au jouer des choix de dialogues. Les développeurs nous laissent entrevoir que chaque série de choix aura des conséquences spécifiques.
Keanu Reeves apparaît sous forme d'hologramme et semble conseillé le héros principal comme un mentor. Placide, ayant une confiance limité, se connecte directement à notre cerveau via un câble. Oui dans le futur, il aurait pu le faire sans fil mais ça aurait été moins dégueulasse à voir.

Après des premiers échanges fortement mis en scène, on sort du bâtiment pour prendre une moto et se rendre au bâtiment cible. Dans un premier temps, on nous montre le gameplay version piratage. On peut par exemple déclencher des surtensions pour éliminer ennemi ou créer une diversion, rendre un robot d'entraînement de box létal, des haltère connectés qui écrasent le sportif... L'environnement est hautement interactif.  Tout ceci rappelle tout de même les mécaniques que l'on peut voir sur WatchDogs.

Il est possible de se la jouer bourrin en arrachant les portes et dégainant les armes. Les animations de fight sont parfois très crues entre tête, implants et membres qui explosent, cœur sensible s'abstenir. Les gunfights sont bien rythmés avec des ennemis qui ont la bougeotte et qui font des micro-téléportation. Le combo gun et combat au corps à corps est incontournable. Le jeu est en tout cas très fluide même quand ça bouge beaucoup et techniquement irréprochable.

Mais le gros reveal de cet démo, c'est la séquence post-combat où l'on se plonge dans un bain glacé à la Minority Report pour se connecté au... Cyberspace! On l'a à peine entrevu, ça a l'air très barré mais ça laisse la porte à un monde alternatif aux possibilités multiples. Cela rappelle un peu un certain Matrix.  En tout cas, avec CD Projekt on peut s'attendre à tout pour le Cyberspace !

Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!