11/02/2011

Critique Gnomeo et Juliette

Résumé :
Depuis toujours les Montaigu (les bonnets bleus) et les Capulet (les bonnets rouges) sont en guerre et entretiennent leurs vieilles querelles avec des tours qui se jouent les uns aux autres. Mais un beau jour, Gnoméo et Juliette, les héritiers des clans opposés, vont se rencontrer et tomber amoureux … Un amour maudit!

Critique :
Gnoméo et Juliette ne ramène malheureusement pas les adultes en enfance. En effet, ce film est surtout destiné au plaisir des plus petits, qui arriveront sans doute mieux à s’attacher à des nains de jardin.
Même si on retrouve quelques références que seuls les adultes peuvent comprendre, on a du mal à accrocher au film.
De plus, la 3D n’est pas assez exploitée! Avec ou sans, le film aurait été apprécié de la même façon sauf qu’ici vous subissez le port des lunettes. Par contre, pour une fois, les couleurs ne sont pas trop assombries et on peut retrouver toutes les couleurs que nous inspire la vision d’un jardin (vivement l’été!).
Le scénario reste assez prévisible et on s’attend forcément à un dénouement heureux contrairement à la véritable histoire de Roméo et Juliette (ben oui, ce film est quand même fait pour les enfants…).
En revanche, Gnoméo et Juliette dispose d’une excellente bande originale (Elton John), ce qui permet de nous remotiver pour suivre la suite du film.

Vous l’aurez compris, Gnoméo et Juliette est le film parfait pour la sortie ciné du week-end avec votre petit(e) cousin(e).


Note : 09/20

                    

09/02/2011

Commande Samsung Wave S8500

Mes deux ans de contrat prenant fin, j'ai décidé de renouvelé de mobile. Mon W595 commençait sérieusement à me supplié de prendre la retraite. Je l'ai donc écouté.
Moi qui ai horreur du tactile mais qui apprécie toujours un bel écran avec un bon appareil photo... j'ai du me résoudre à abandonner ce bon clavier...! Mon choix s'est porté sur le Samsung Wave S8500.
Il est doté d'un appareil de 5 millions de pixels et d'un écran Amoled qui d'après les critiques, possède une excellente qualité et réactivité (indispensable pour l'anti-tactile que je suis).
Ce qui ma séduit aussi c'est le transfert direct de film Divx sans avoir à convertir... le tout jusqu'à 720p! De quoi laisser rêveur!!
Mais tous les rêves ont un prix! En l'occurrence vu mon abonnement à 20 euros par mois, les tarifs sont assez salés. Mon opérateur habituel, Universal Mobile, proposé le mobile à 130 euros. Résigné mais bien décidé à marchandé un peu avec mes quatre ans de fidélité.
Hélas, je peux littéralement me les mettre au c***! Non seulement les vendeurs Bouygues (trois boutiques testées) sont aussi ouvert à la négociation qu'une huître! Pire le portable en renouvellement est proposé à 240 euros contre 130 pour les nouveaux abonnés. Je les ai menacés d'aller voir un autre opérateur... et ils m'ont pas cru!

Vous me connaissez... je mate toujours toutes les offres avant d'y aller et SFR s'est montré nettement plus sympa. Ces derniers étant évidemment ravi de piquer un client à Universal m'ont fait une remise de 40 euros et le portable m'a été vendu à 90 euros!
Voilà comment on perd un client! Bravo Bouygues!
Pour 22 euros par mois, j'ai internet et sms illimité avec 1h de communication. J'appelle pas souvent donc c'est parfait pour moi!

Je vous ferais le déballage de ce petit bijou très prochainement! 

08/02/2011

Critique Les Chemins de la Liberté

Synopsis:
Plusieurs prisonniers sont envoyés dans un goulag russes. Janusz qui vient tout juste d'arriver, est bien décidé à ne pas se laisser mourir et à s'évader le plus vite possible. Ils trouvent bien vite parmi les prisonniers d'origine diverses et variées prêt à tout pour réaliser ce projet...
La tâche ne sera pas facile puisque quelques 10 000 kilomètres les séparent d'une liberté totale à l'abri de la persécution russe...  Et c'est loin d'être une promenade de santé!

Critique:
Les chemins de la liberté nous propose un véritable voyage! Il s'agit d'un film absolument à voir au cinéma dans la mesure où les panoramas magnifiques nous en mettent plein la vue...! Et ce ne sont  pas des images de synthèse comme j'ai pu entendre dire deux spectateurs à la séance (véridique).
L'histoire prend pied en 1940 dans un goulag russe. On y apprend comment se déroule la vie dans un camp où la loi du plus fort mais aussi du plus malin y règne. Les prisonniers qui s'échappent devront faire preuve d'intelligence et d'instinct de survie... C'est une question de vie ou de mort!
Le scénario ne réserve pas de grande surprise et s'avère prévoyant! En même temps il s'agit d'un film inspiré de faits réels narrant le voyage de prisonniers épuisés à travers la montagne, la forêt et le désert... La marge scénaristique est donc limitée, ne vous attendez donc pas à un rodéo!
L'humour est également présent en utilisant le comique de situation, il vous sera difficile de ne pas vous attacher aux personnages et la mort de certains d'entre eux ne vous laisseront pas indifférent... (lesquels? Hahaha! Allez le voir pour savoir!)
Colin Farell joue à merveille le prisonnier sanguinaire à l'éducation très limitée mais avec un bon fond. Jim Sturgess (révélé dans l'excellent Las Vegas 21) interprète avec brio son jeune personnage plein d'énergie et de bonne volonté. Ed Harris en revanche ne laisse passer aucune émotion... c'est peut être le caractère même de son personnage ou tout simplement un rôle qui ne lui convenait pas!

Les chemins de la Liberté s'avère être un beau film classique mais touchant. Il saura vous faire voyager comme le font les romans de Jules Verne! A voir au cinéma!


Note: 16/20