Test Civilization VI: Rise and Fall

A la découverte de Rise & Fall
Presque un an et demi après sa sortie, Civilization s'offre une extension sous le nom de Rise & Fall.
L'extension n'a pas vocation à changer complètement le cadre du jeu mais d'apporter un lot de nouveautés dans le gameplay qui permet ainsi de revisiter l'expérience de jeu proposé tout en gardant les bases du jeu. On a tout de même une jolie cinématique d'introduction différente. 


En terme de contenu direct, on a le droit à 9 nouveaux dirigeants ainsi que 8 nouvelles civilisations. Ajoutez à cela 4 nouvelles unités, 2 nouveaux quartiers, 8 nouvelles merveilles, 14 nouveaux bâtiments, 3 nouvelles ressources... Bref de quoi se mettre à manger sous la dent.

Firaxis a mis en place un système d'influence des civilisations. Si vous construisez votre ville de manière trop éloignée de votre capitale/territoire sous contrôle, elle pourra changer de loyauté! La population subit la culture environnante de plein fouet. Une ville entière peut être ainsi retournée. Elle prendra les armes pour devenir libre ou encore pour rallier la civilisation la plus proche qui a le plus d'influence sur elle. 
Mine de rien se système vient redéfinir le gameplay du jeu en profondeur raisons. Pour étendre son territoire, il n'est plus obligé de passer par les armes. Et si l'on prend les armes, il faut alors prendre des contre-mesures pour garder la ville sous son contrôle... Mais comment?


Et bien, ça c'est une excellente question? (oui je fais un monologue). J'ai pu discuter avec les développeurs qui m'ont répondu qu'il s'agit de calcul mathématiques complexes... Bon je ne leur ai pas demandé la formule mais plusieurs facteurs rentrent en jeu. Le nombres de villes alentour, les unités militaires présentes dans la ville, si il s'agit de la capitale ou non... et la présence ou non d'un gouverneur!
C'est une autre nouveauté qui vient également ajouter son grain de sel dans la mécanique déjà complexe de Civilization VI. Chaque gouverneur a une spécialité bien à lui (commerce, militaire, diplomatie, culture, science, religion, etc...). Ces gouverneurs une fois placés dans une ville permettent d'augmenter la loyauté de celle-ci afin d'éviter tout changement de camp.

Les gouverneurs permettent aussi d'obtenir des avantages dans la ville où ils sont présents. Leur placement est donc grandement stratégique en fonction de la situation de la ville même. Au nombre de sept, ils ne sont pas tous disponibles dés le début de la partie. Il faudra les mériter! Il appartiendra au joueur de déployer le nombre maximum de gouverneurs le plus vite possible ou à contrario, améliorer au maximum ceux qu'il possède déjà. 

En fonction de vos actions pendant votre partie, vous cumulerez des points. Entendez par là qu'il faut assurer un maximum militairement, scientifiquement ou économiquement,
A chaque ère définie par un nombre de tours précis, en fonction que si vous avez atteint un certain nombre de points, vous entrez dans un âge d'or.
Vos citoyens, heureux comme pas permis, augmenteront leur influence sur les autres civilisations, augmenteront leur productivité... Bref que du bon! A contrario, si vous n'avez pas cumulé assez de points, vous entrez dans l'âge sombre. Là votre peuple vous en fera voir un peu de toutes les couleurs et vos villes sont plus susceptibles de se retourner contre vous.
Plus vous avez réussi à obtenir d'âge d'or, plus le nombres de points nécessaires pour atteindre le suivant augmentera. Au contraire, si vous cumulez les âges sombres, il sera de plus en plus facile d'avoir accès aux âges d'or. L'idée, c'est de réduire la distance entre la civilisation dominante et des civilisations qui ont eu plus de mal à se développer.

Si vous avancez trop vite, les autres civilisations pourront conclure un pacte contre vous. La diplomatie de l'IA est plus marquée en fonction des dirigeants mais le dialogue est assez restreint. Par exemple, les contres-offres diplomatiques n'aboutissent jamais systématiquement.
Autre amélioration plutôt cool de Rise and Fall, il y a une frise chronologique sur laquelle est inscrite les événements marquant de votre civilisation. Elle n'apporte pas rien à proprement parlé mais je trouve l'idée sympa d'avoir une frise personnalisée en fonction de chaque partie.

Bref
Rise and Fall n'est pas une extension à proprement parler. C'est plus une énorme mise à jour soignée qui vient redéfinir le gameplay de Civilzation VI et l’étoffer en profondeur. J'aurais tout de même aimé que Firaxis nous propose un ère avec unités du future pour étoffer le contenu. Vendu 30€, la facture est peu élevée pour une mise à jour, très riche certes. Elle reste avant tout destiné aux fans hardcore qui veulent redécouvrir leur jeu de gestion préféré. Personnellement, j'ai adoré découvrir toutes ces nouveautés qui viennent complexifier le gameplay tout en restant assez lisible.


15/20












Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!