Critique Hellboy 2019

Synopsis
Hellboy se retrouve malgré lui au cœur d'une malédiction millénaire qui menace l'humanité entière. 


Critique
Difficile de passer derrière le Hellboy de Guillermo Del Toro, du coup les studios ont choisi de rebooter le tout.
Aux commandes: Neil Marshall qui a une expérience plutôt orienté vers les séries que le cinéma.
Et le bonhomme a du mal à rendre son film vivant. Si on peut reconnaître une belle photographie, il y a assurément un manque de dynamisme à tous les niveaux que ce soit pour les cènes de combat ou les dialogues.
On sent qu'il veut faire du sérieux, de l'humour et de l'action mais rien ne va. Les scènes d'actions sont molasses pourtant les effets numériques sont bien là pour aider. Mais on balance de la musique rock pour nous convaincre que ça bouge à fond.

De temps à autre, on essaie de faire de l'humour avec des punchlines qui font autant d'effet qu'un mur. Et pourtant, la piste de faire un Hellboy avec un humour noir et des scènes d'action qui décapent pour donner un résultat à la Kick-Ass était séduisante.
Niveau scénario, on essaie de rendre des personnages attachants ou flippants mais comme ça part un peu dans tous les sens, il n'en n'est rien. En fait, on assiste à  un défilé de personnages avec un Hellboy qui semble parfois aussi pommé que nous. Du coup, on s'ennuie plus qu'autre chose. 


Ce reboot de Hellboy nous emmène en enfer. C'est une véritable purge de deux heures qui aura le mérite de vous faire apprécier les version de Guillermor Del Toro. A force de vouloir faire un peu de tout dans tous les sens, on a en fait rien qui fonctionne. Il y a des scènes post-génériques qui nous teasent une suite mais je pense et j'éspére qu'ils vont en arrêter là.


4/20


Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!