E3 2019: Aperçu Watch Dogs Legion, prenez le contrôle

Mon tout premier jeu du salon de cet E3 2019, c'est Watch Dog Legion. Il s'agit d'une démo hands-off sur une version alpha. 
On se retrouve dans un Londres néo-futuriste. Après le brexit, le Royeaume-Uni s'est replié sur lui même et la population est oppressée. Le collectif Dedesec construit et organise la résistance. On ne sait pas trop qui dirige les opérations mais l'I.A. Bagley qui donne les objectifs et nous guide à travers les missions.
Ainsi on est amené à recruter littéralement n'importe quel personne parmi la population. Chaque personnage a une jauge de sympathie envers Dedsec allant d'ennemi à sympathisant. Il sera possible d'influencer sur ce facteur en donnant un coup de main à la personne que l'on souhaite recruter. On peut analyser ses routines pour échanger avec le pnj à tel ou tel endroit. Les dialogues ouvriront alors vers différents objectifs. Dans la démo, il s'agissait d'effacer son casier. 

Chaque personnage a des statistiques spécifiques (défense, santé, attaque, etc...).  Une fois recruté, on pourra le spécialisé en trois classes: enforcer, hacker ou infiltrator. Chaque classe a des pouvoirs bien particulier comme le camouflage par exemple. 
En phase de jeu, on retrouve les bonnes vieilles mécaniques qui ont fait le succès de Watch Dogs. A savoir du hacking accessible dans l'ensemble de l'environnement. Caméra, déverrouillage, explosion, électrocution... On peut même faire avancer/reculer un véhicule pour déclencher une diversion ou rendre accessible un toit un peu trop haut. Tout un arsenal qui permettra de préparer le terrain et de se faufiler. 
Nouveauté notable: le spider-bot qui peut agripper ses ennemis tel un face-huger dans Alien et immobiliser ainsi la cible à coup d’électricité. L'ennemi ne dégainera pas d'armes à feu tant que vous utiliser du matériel on-létales. On a à disposition une mitraillette taser qui arrose bien.

En passant au niveau supérieur en tirant à balle réel, le niveau de difficulté augmente sensiblement. 
Des drones d'attaque et personnel de sécurité feront tout pour vous arrêter et ils sont assez violemment.
Le rendu physique d'impact de balle est assez cru avec des jets d'hémoglobine. On sent de manière générale que Whatch Dog Legion est vraiment plus sombre à tous les niveaux.
Une fois que l'on a terminé avec le personnage dont a pris le contrôle, il reprend le court de sa vie avec train-train quotidien.

La ville de Londres a un style très néo-futuriste mélangeant ancien et leds flashy. Hologrammes et tags type street-art se côtoient. Ca fourmille de détails, ça en est presque angoissant et oppressant. Le mélange est tout cas est une vraie réussite qui donne une identité atypique à la ville. On peut se rendre dans chaque quartier de la ville de Londres en accès rapide en métro. Chaque quartier a un style artistique et une ambiance différente. 


Watch Dogs Legion arrive à innover. Le système de gestion de personnages a l'air vraiment pointu et bien pensé. Il donne ainsi une liberté inédite. Reste à voir comment l'histoire générale sera gérée du coup en gardant une trame cohérente.

Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!