Critique Good Boys

Synopsis
Max, Thor et Lucas sont invités à une fête. Max est amoureux transit de Brixlee mais il ne sait pas comment embrasser. Les trois comparses vont alors partir en quête d'informations... Et tous les moyens sont permis!

Critique
Good Boys, c'est un peu le American Pie des ados mais pour les pré-pubères. Le trio d'acteurs est particulièrement jeune. La narration s'adapte en conséquent. On a ainsi droit à des dialogues qui font sourire quand l'un des trois garçons parle de choses d'adulte sans connaître la signification ou encore quand il utilise un mot en le déformant. Cela rappelle un peu Titeuf.
Les comiques de situation vont crescendo et pousse le délire de plus en plus loin. Au début c'est mignon, parfois franchement drôle puis en chemin on se perd dans le problème classique de ce genre en faisant du too much.

C'est honorable mais on passe de la comédie marrante et sympathique à des scènes franchement improbables limite parodiques. Les pré-ados alignent les gros mots à outrance sans pour autant que cela serve la comédie.
Le coup de génie, ça aurait été de garder un équilibre permanent avec une double lecture. Des sous-entendus que seuls les adultes peuvent comprendre mais qui ferait tout de même rire les enfants. 
Ce qui était assez fin en écriture devient trop grossier et aborde clairement des thèmes trop matures pour les plus jeunes.  On pense un peu à Superbad qui traiter de la thématique "devenir un jeune étudiant" là, c'est "devenir un ado". 

On se demande alors pour quel audience a été réalisé Goodboys? Les enfants de l'école sont trop petits, les ados du collège sont déjà trop vieux. Peut être pour les adultes qui ont gardé une âme de gamin? Difficile à dire, si on peut saluer la tentative d'avoir essayer avec un trio d'acteur particulièrement jeune, le résultat peine à convaincre. Un film de télé quand on a rien d'autre à voir.


8/20
Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!