Critique Ça: Chapitre 2

Synopsis
Bill, Richie, Mike, Ben, Eddie, Stanley et Beverly aka les Losers ont affronté le terrible clown Grippe-Sou. Ils se sont fait la promesse de revenir à Derry le jour où il referait surface. 27 ans plus tard, il frappe à nouveau. La bande a grandi mais ils sont tout aussi démunis face au clown que lorsqu'ils étaient enfants...

Critique
Pour le chapitre 2, Warner a aligné un jolie casting pour incarner les losers: Jessica Chastain, James McAvoy et Bill Hader pour les plus connus ainsi que Isaiah Mustafa, Jay Ryan (III) James ransone et Andy Bean. Autant dire que tout ce petit monde fait bien son travail.
Le film est particulièrement long (2h50). Et pour cause, le réalisateur Andy Muschietti nous livre une histoire qui fonctionne à coup de flash-back. Cela sert l'histoire dans le sens où chaque personnage de la bande est exposé à ces propres peurs. Au passage on arrive à faire le lien avec les jeunes/les vieux car il est parfois assez difficile de faire la correspondance. 

Ces flash-back mélangés au présent permettent d'aligner des mises en scènes diverses et variées très oppressantes avec des jumps scares efficaces. La photographie nous offre des visions tout droit sorties de cauchemars qui feraient un psychiatre. Mais le passage à un autre de l'exploration émotionnel de chacun des personnages casse un peu le rythme et a tendance a finalement faire baisser la tension mise en place alors qu'elle aurait pu augmenter en intensité tout le long. La mise en place globale est ainsi particulièrement longue avant que l'histoire principale en elle même avance. 

Si j'ai apprécié globalement le film avec une mise en scène propre et soignée, j'ai trouvé en revanche le temps un peu long. C'est le genre de film à voir au cinéma (il fait noir, le grand écran, tout ça , tout ça) mais on peut pas dire que Ca: Chapitre 2 restera dans les annales. Il a fait son job de film d'horreur avec quelques sursauts de temps en temps.


14/20
Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!