Test écouteurs Indy Fuel True Wireless de Skullcandy

Skullcandy met à jour sa gamme d'écouteurs en les déclinant en  plusieurs versions et notamment en Fuel. J'ai pu ainsi tester les Indy Fuel True Wireless
La mise à jour est très intéressante avec notamment un chargement rapide via USB-C.

Le boîtier est très léger mais avec un effet très "plastique". Il a une forme très arrondi qui l'empêche de tenir debout. Ainsi, on s'habituera à la forme couché. Et c'est tant mieux car celui-ci est compatible avec la recharge sans-fil. La plateforme de recharge vendu une quarantaine d'euros chez Skullcandy vaut clairement le coût tant le geste est pratique. 
C'est simple, de temps en temps ou même tous les jours, vous prenez le réflexe de tout simplement poser votre boîtier et ça se recharge tranquillement. Sur la table de chevet ou celle de l'entrée, une fois que l'on prend l'habitude, on est tout simplement tranquille en ce qui concerne la batterie.
Les Indy Fuel ont une autonomie assez large de six heures. Le boîtier assure quatre recharges .Ce qui nous fait un total d'une trentaine d'heures sans recharge avec prise. Ce qui est vraiment bien pour du True Wireless d'autant plus que la mise en veille automatique fait bien son boulot.

Au delà des classique embouts, les Indy Fuel ont un revêtement en gel en complément. C'est très pratique pour assurer un confort supplémentaire mais également une bonne isolations. Même si les tiges ont un peu tendances à produire du bruit parasites lorsque le vent souffle en extérieur. C'est assez récurrent sur les écouteurs à tige.
Il n'empêche que les écouteurs sont résistants avec une norme IP55.

Pour la connexion, les écouteurs s'appairent le plus simplement du monde via Bluetooth. Ils peuvent aussi se connecter un par un. Mais Skullcandy a résolument du mal avec ce système. 
En effet, il n'est pas rare de désappareiller les écouteurs en faisant une fausse manipulation via les touches tactiles. Ils sont donc reconnus comme deux périphériques bluetooth distincts. Aucun problème jusqu'ici sauf que ces deux périphériques ne se connectent pas simultanément. C'est soit l'oreillette gauches, soit l'oreillette droite. La synchronisation est tout simplement perdue. Et pour al récupérer, il faut passer par un reset assez pénible à faire. 

Skullcandy s'est doté d'une application. Ce qui est très bien dans l'attention mais par contre à l'utilisation, c'est un vrai calvaire. Pour commencer, elle force à la géolocalisation au lancement. 
Une fois sur deux, l'application ne détecte même pas les écouteurs pourtant en cours d'utilisation.  
Pour finir, elle bug. Impossible de switcher entre les trois différents modes d'equalizer pourtant bien paramétrés. Si on peut tracker ses écouteurs via Tile. Il faudra passer par l'application tiers au lieu que tout soit concentré sur la seule et même application. On a juste un raccourci qui renvoie vers le Google Play pour télécharger l'app de Tile.
 
Du coup, pour gérer la navigation et les options on passe par les très (trop?) nombreux raccourcis. Le tactile est en tout cas très réactif pour pouvoir naviguer sans problème.
On peut ainsi déclencher l'assistant vocale Goole, répondre aux appels, gérer le son, etc...
A noter qu'il y a un "ambient mod" qui permet d'entendre les sons extérieurs.

De base, les Indy Fuel offre un son équilibré et limpide. Les basses sont présentes juste ce qu'il faut. Cependant, elles ne sont pas suffisantes il est possible de passer sur l'un des trois modes d'équalizer enregistrés. Quoiqu'il en soit, rien à redire sur l'aspect son. Le travail lest fait et c'est du solide.

Bref
Les Indy Fuel True Wireless constitue un upgrade honnête notamment sur l'aspect USB-C et recharge sans-fil qui changent vraiment la donne en terme d'utilisation au quotidien. L'application reste cependant anecdotique, de ce côté là clairement la copie est à revoir. C'est dommage car elle aurait été bien pratique pour éviter de gérer les options à même les écouteurs. On reste sur une paire d'écouteur true-wireless avec un excellent rapport qualité/prix.

Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!