Test écouteurs sans-fil AntiPods² de Divavore

Divacore a sorti ses AntiPods²! J'adore les jeux de mots qu'ils trouvent pour donner un nom à leurs produits. Le boîtier aborde un design ovoïde atypique avec son point d'équilibre "debout". 
Format atypique mais tout de même volumineux. On ne peut pas dire qu'on soit sur un exemple de finesse pour le mettre dans sa poche. La matière un peu grippante est agréable à prendre en main. On sent clairement qu'on est sur du matériel premium. 


On ouvre ainsi "l'oeuf" en deux qui a tendance à se fermer tout seul grâce à sa forme atypique. Le tout est relié par charnière souple en caoutchouc. La fermeture du boîtier est aimanté ainsi que les deux compartiments hébergeant les écouteurs.

Les AntiPods² disposent d'embouts ouaté qui assurent une excellente isolation passive sonore. La membrane en silicone entourant les écouteurs assurent une fixation à l'oreille efficace tout en confort. Même si les AntiPods² semblent assez volumineux, une fois posées on ne les sent plus du tout. 
Tout se pilotent par les commandes tactiles réactives à souhait présentes sur chacun des écouteurs. On fait l'impasse sur l'application mais ce n'est franchement pas un soucis. On a les commandes classique: un appui pause/lecture, deux appuis: gestion du volume, trois appuis: activation de l'assistant vocal compatible Google et Siri. 
Les AntiPods² délivre un son très propre que ce soit dans les basses ou les aiguës. Mais c'est surtout sur les basses que l'on sent que l'excellent travail de Divacore qui arrive à garder un son net et neutre même quand on pousse le volume. Le fabriquant français tire vraiment son épingle du jeu ici. 

Les écouteurs peuvent se connecter indépendamment l'un de l'autre. Divacore gère particulièrement bien la connexion entre les deux écouteurs, aucune manipulation particulière à effectuer pour qu'ils se synchronisent.  
Niveau résistance, on est sur une certification IPX4 qui permet donc de ne pas craindre la pluie sans pour autant aller jusqu'à l'immersion. Ajoutez à cela des capteurs qui permettent de déclencher la pause de la lecture lorsque l'on retire une oreillette.


Pour les accessoires, on a trois paires d'embouts ouatés ainsi que trois paires de membranes en silicone afin de convenir à toutes les tailles. A cela s'ajoute une câble USB-C court.

Le rechargement est le seul défaut de ces AntiPods² avec une système de cache old-school en caoutchouc bien pénible à enlever et qui n'est pas forcément gage de fiabilité sur le long terme. 

Un voyant à l'arrière du boîtier indique l'état de rechargement. Niveau autonomie comptez 7 bonnes heures et trois recharges complètes pour le boîtier. De quoi être être tranquille pour une trentaine d'heures. Ce qui est vraiment bon pour es écouteurs sans-fil. 

Bref
Les AntiPods² proposent vraiment une expérience sonore complète associée à une très bonne autonomie. On regrette tout de même le boîtier un peu volumineux mais son design atypique les font clairement sortir du lot. Le prix est un peu élevé mais on est clairement sur du matériel premium. 

Partager sur Google Plus
    Commenter via Google
    Commenter via Facebook

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une envie de réagir? Fais toi plaisir!