27/10/2014

Critique The November Man, Pierce Brosnan en a à revendre

Synopsis
Peter Deveraux est un agent d'élite de la C.I.A. qui forme David Mason, recrue prometteuse. Une mission qui tourne mal sépare les deux hommes, l'un prenant la retraite l'autre partant pour le service actif.
Quelques années plus tard, Peter est appelé à reprendre les armes pour une opération d’extraction d'une de ces anciennes sources. Sans même sans rendre compte, l'ancien agent se retrouve au milieu d'un sacré bordel en Russie, traqué par son ancien élève...

Critique
Au premier abord, The November Man ressemble a un film trés bing bam boom fin de l'histoire... Et bien, c'est le cas mais c'est bien fait.
Si l'intrigue n'est pas incroyable sur le fond, elle est en revanche très bien mise en scène. On a quelques retournements de situation mais malheureusement pas de woaw effect! Mais tout reste très bien ficelé avec un suspens rythmé à souhait.
De nombreux personnages sont impliqués tous en même temps dans cette chasse à l'homme infernale. Tout se mélange et donne un résultat imprévisible. Que demander de plus dans un film d'action?

Tout le film est porté par un très grand Pierce Brosnan qui montre qu'il est loin de la retraite. Il incarne à merveille l'agent imprévisible et calculateur Peter Deveraux. Il rappelle forcément un certain 007 avec les gadgets et les moyens en moins. Pour ma génération, c'était THE espion par excellence et ça été un véritable plaisir de le revoir en action.
Brosnan est bien accompagné par Olga Kurylenko mystérieuse et sexy à mettre le feu à l'écran. C'est malheureusement tout ce qu'elle dégage, sans plus.
Son ennemi Luke Bracey a des airs d'Edward Norton mais son personnage n'est pas assez mis en avant pour que l'acteur puisse y apporter sa marque.


The November Man est bon petit film d'action comme on les aime. Il vous fera passer un agréable moment sans pour autant rester inoubliable. J'ai eu l'impression de voir un bon vieux James Bond. D'ailleurs, il me semble que l'arme sur l'affiche est un P22, arme du célèbre agent britannique lorsque Pierce incarnait cet agent. A voir au cinéma pour les scènes d'action. 


15/20
                                        

23/10/2014

Déballage figurine Altaïr : The Legendary Assassin

Depuis la sortie d'Assassin's Creed premier du nom est sorti il y a 6 ans. La seule figurine Ubisoft d'Altaïr qui est a été mise en vente était celle de l'édition collector qui a accompagné la sortie du jeu.

Cette année 2014 est un peu particulière puisque deux épisodes de AC vont sortir un sur old gen et un sur nex-gen... les deux sur PC! Mouhahaha! 
En tout cas pour cette occaz, Ubi a sortie une figurine d'Altaïr et je me suis littéralement jeté dessus! 

L'assassin prône fièrement au sommet d'un clocher prêt à fondre sur sa cible. Sa tenue est figé dans l'air comme si le vent soufflait au sommet de cette vieille tour...

La cloche est faussement rouillée avec des nuances de rouille de-ci de-là. Quelques chaînes donnent un vrai plus à la mise en scène.

Toutes les armes du maître assassin sont présentes: son épée, sa dague, ses couteaux de lancés et bien entendu la lame secrète!

Le détail a même été poussé jusqu'à son annuaire sectionné pour laisser passer la lame comme pour les assassins de l'époque (véridique!).

 Le seul point où j'ai été déçu, c'est la tête d'Altaïr qui ne rend pas terrible mais avec la position de la figurine on ne la voit pas vraiment.

Bref
Vendue une cinquantaine d'euros, la figurine The Legen..wait for it... dary Altair (fallait que je la case) en impose un max. Elle est bien entendue déstinée aux fans de la première heure mais je suis sûr que quelques un d'entre vous la trouveront à leur goût! {#}
                       

22/10/2014

Commande steelbook les Gardiens de la Galaxie et figurine Groot


La Fnac a eu encore l'exclusivité des steelbooks Disney et Les Gardiens de la Galaxie. La page de précommande affiche "Stock épuisé" depuis des semaines. Il faut dire que toutes les précos sont parties en quelques heures dés la mise en ligne. 
Pas grave, je suis quelqu'un de patient et ça a payé puisqu'il y a quelques jours j'ai pu effectuer la préco! Je suppose qu'il doit s'agir d'une annulation de la part d'un client. Donc merci illustre inconnu pour ce geste, tu as fait un heureux! 
Proposé à 35€, un chèque de 10€ est offert avec le steelbook. A moins d'avoir une autre annulation, il n'est plus possible d'avoir une préco.
Normalement le jour de la sortie le 13 Décembre, il sera possible d'obtenir un exemplaire directement en magasin. Là encore il faudra être rapide.
En tout cas, le steelbook en version cassette old school est magnifique!

Pour fêter ça, j'ai commandé sur Amazon US une figurine Funko POP! Marvel de bébé Groot! Je ne suis pas vraiment fan de la gamme Funko POP mais j'ai eu un vértiable coup de coeur pour celle-ci. Elle ira direct décorer la cuisine ou le bureau de travail. Je ne sais pas trop encore. {#}
                                             

20/10/2014

Test Ryse: Son of Rome, il a vu,venu, vaincu comme l'éclair!

Honore tes dieux romain!
Vendu dans un premier temps comme une exclue console par Microsoft sur la One (vous avez dit publicité mensongère?), Ryse: Son of Rome débarque sur PC. Vous sentez l'appel de la gloire? Prêt à affronter les hordes barbares? Alors devenez le fils de rome et sauvez l'empire!

Rome et son Colisée... Ha que de bons souvenirs!
Scénario
Vous incarner Maximus Decimus Meridius Marius Titus, le fils d'un général romain aimé et réspecté qui est brutalement assassiné avec toute votre famille par une horde barbare alors que vous venez juste de vous engager dans la legion. Vous faites la connaissance de vitalius un general romain, ami de votre père, qui vous prend sous son aile.
Dans votre quête de vengeance contre les tribus barbares anglaises qui vous ont pris votre famille vous allez vous forger un destin et prendre part au jeu des dieux.
Vous êtes aidé tout au long de l'histoire par une déesse protectrice qui vous viendra en aide quand vous serez au plus mal et vous aidera à sauver rome.
Une histoire assez classique et une vue très americaine de la rome antique. On pourra regretter notament que les dieux qui interviennent dans l'histoire ne soient même pas nommés et ne correspondent en rien avec les dieux de l'époque.
De plus certaines incohérences sont un peu trop flagrantes comme les barbares anglais montés sur des éléphants...Je ne sais pas ce que prennent les developpeurs de jeu pour voir des élephants en Angleterre mais ça doit être de la bonne.

Ils ont de la gueule, il y a pas à dire
Graphismes
Une réelle prouesse technique tout simplement. Les cinématiques sont vraiment époustouflantes et passent presque pour des films. On voit que le passage à la next-gen a été bien négocié avec ce jeu qui vous en mettra plein la vue (même si c'est bien là sa seule qualitée). Il faut dire que Crytek, sont des orfèvres en la matière et le studio reste une référence en puissance graphique.
Les paysages sont très beaux et les textures (roches, herbes, sol ect...) sont de très grande qualité. Le mapping est très agréable et on a une variété de décors très appréciable.
Les visages ne sont pas ce qui se fait de mieux actuellement de même que les cheveux des personnages mais cela reste quand même correcte. Les détails des armures et armes sont eux aussi globalement beaux. Je regrette de voir trop souvent les mêmes modèles de soldats. 
La gestion de l'eau et des flammes est correcte mais rien d'exceptionnel. On notera quand même un petit point négatif, celui de la caméra. La camera est trop centrée sur le personnage ce qui gène un peu la vision des décors ou même du ciel. Cela donne un impression assez désagréable car la caméra s'arrête presque au niveau de la tête du personnage et écrase l'horizon.

Débarquement du 6 Juin mais de quelle année?
Gameplay
On arrive aux choses qui fâchent et elles ne manquent pas dans ce jeu. Le jeux est assez dur à prendre en main à cause du fait qu'on a le choix qu'entre deux configurations de touches possible.
Et oui les touches ne sont pas configurables. Vous pensiez que ça n'existait plus? Et bien en 2014, on en y est encore!
Vous aurez le choix entre trois attaques différentes (parer, frapper avec l'épée, et casser la garde) et une touche d'esquive. Le manque de combo se fait un peu sentir car les combats sont vite répétitifs
et une fois que vous aurez réussi à prendre en main le jeu il n'aura plus aucune difficulté pour vous.
Vous pouvez aussi théoriquement jeter des pilum sur les ennemis mais c'est totalement inutile et ramasser des pilum marche assez mal et occasionne quelques bug mineurs.

Une amputation en vue
La variabilitée vient uniquement des exécutions qui sont assez nombreuses et dépendantes de l'environnement (si il y a de l'eau vous pourrez noyer votre adversaire par exemple).
Le jeu alterne les phases de combat avec des phases de commandement qui sont inutiles et n'influence pas vraiment le combat qui en résulte. Vous trouverez quelques objets à collectionner (des vues et des manuscrits) mais rien de très intéressant qui pourrait vous pousser à recommencer la campagne.
Certains pourront regretter de ne pas pouvoir personnaliser l'équipement de leur soldat mais cela n'est possible qu'en multi-joueur. De même les niveaux et compétences sont très basiques et faciles à débloquer puisqu'il n'y a que 7 niveaux d'évolution dans tout le jeu et que vous ne débloquez pas de 
nouvelles attaques.

Vous serez un jouet z entre les mains des Dieux
Bande son
Ce sont les bruits de la guerre qui dominent l'environnement sonore et la bande son n'a rien de particulier mais n'est pas non plus désagréable.

C'est ce qui s'appelle trancher dans le vif du sujet
Multi-joueur
Il est anecdotique et est plus un mode coop deux joueurs qu'un vrai multi contre des joueurs. Vous aurez le choix à trois mode de jeu où vous devrez avec un ami repousser des vagues d'assaut dans une arène et un mode solo dans le même esprit.
Vous pourrez gagner de l'or et débloquer de nouveaux équipements pour renforcer votre personnage.
Une bonne idée sur le papier mais le multi est déjà désert alors que le jeu viens de sortir et il reste répétitif et à peine ébauché.

Spartiates, forme la ligne... Oh merde je me suis trompé de film
Durée de vie
Alors là c'est la grande rigolade. A peine quatre heures de durée de vie en mode normal! Et encore le nombre important de cinématique est en partie responsable de cette durée sinon la durée réelle de jeu et de combat ne doit pas excéder trois heures. A 40€ le jeu, ça fait cher l'heure!

Bref
On sent clairement que Ryse: Son of Rome n'est qu'une ébauche de jeu et une démonstration de savoir faire en matière de graphisme. C'est bien dommage car l'idée était bonne mais le jeu est complètement gâche par quelques gros défauts et une durée de vie qui frise le ridicule. On aurait aimé en voir plus.. Tout simplement!


Note 10/20

16/10/2014

Annabelle, le film qui fait peur à sa manière

Synopsis
Avant The Conjuring, il y avait Annabelle, la poupée terrifiante. Résultat d'une expérience occulte qui frappe toute une famille... Tout a commencé lorsque John ramène à sa collectionneuse de femme une poupée rarissime. Ce jour là, des gens s'introduisent également dans la maison des voisins. Ce jour là, tout bascule...

Synospsis
J'avais adoré The Conjuring: Les Dossiers Warren grâce à un scénario efficace alliait une mise en scène maîtrisée qui garde en haleine tout le long. Avec Annabelle, c'est autre chose...
Prenons un peu de recul: faire un film tout autour d'une poupée immobile (elle cligne même pas des yeux cette c****!), c'est un défi. Faire ce film avec un budget de 5 millions de dollars, ça tient même de la prouesse! Ainsi je ne jetterai pas la pierre au pauvre réalisateur John R. Leonetti qui aura fait ce qu'il pouvait avec les moyens du bord. Je tiens même à le féliciter d'avoir tenu le tournage! Bravo John!
Annabelle fera faire quelques bons par effet de surprise si vous vous ne vous êtes pas endormi. Mais ce qui m'aura fait le plus peur finalement c'est son scénario digne d'un nanar télévisé qui passe à 3h du matin pour nos pauvres amis insomniaques ayant perdu leur télécommande. Tout est prévisible de A à Z et même parfois sans queue ni tête. L'évolution de la trame est illogique au point de perdre toute crédibilité... Là où The Conjuring avait marqué des points, c'était justement une approche méthodologique qui faisait monter peu à peu la pression.
Là, la pression descend et le vide s'offre à vous... Par moment, j'ai même rigolé grâce à quelques comiques de répétition. Pourtant quelques pistes ici et là auraient mérité d'être un peu plus creusées. De nombreuses questions se posent et restent sans réponses..

De base, je trouve la poupée particulièrement moche mais pas vraiment effrayante... Finalement, c'est même une autre poupée au rire satanique qui aurait mérité le rôle principal. Mais que fait la directrice de casting???
Il faut se rendre compte quand même de la tension omniprésente du film!  Mia, dont les goûts en matière de poupées sont franchement douteux, passe d'une pièce à une autre... et là OH MON DIEU! La poupée a changé de place. Mais que de suspens dis donc! Si vous êtes vraiment courageux, il y a même des appareils éléctroménagers qui s'allument tout seuls! Waou! Franchement rien qu'à l'idée de me rappeler de tout ça, j'en ai des frissons.
Annabelle on la voit pas des masses finalement et c'est bien le problème! L'histoire se centre beaucoup trop sur le couple. Ce dernier est interprété avec humour peu de crédibilité par Annabelle Wallis et Ward Horton. Leur niveau de présence à l'écran frôle le zéro absolu. A croire qu'ils sont sous anti-dépresseurs. Du coup, on a des pertes de rythme, on décroche. On en oublie parfois la poupée. Aurait elle changé de place? Oulalala, que de suspens! La paire d'acteurs est tout de même soutenu par Alfre Woodard et Tony Amendola. Leurs rôles tout à fait secondaires viennent tout de même sauver la mise pour permettre au réalisateur de se dépêtrer de ce scénario douteux.

Comment ça? Vous êtes encore là? Mais arrêtez de lire cette critique! Vous avez déjà assez perdu de temps avec ce navet. Reprenez une activité normal et profitez des autres films.


2/20

PS: aucune poupée n'a été brutalisée pendant le tournage de ce film. Pendant la rédaction de cette critique en revanche, je ne garantie rien...