25/03/2015

Test The Order 1886

Un couché de soleil comme vous en avez jamais vu
Les exclues PS4 triple A ne sont pas si nombreuses, The Order 1886 est donc attendu de pied ferme! Est-ce que Ready at Dawn Studios a été à la hauteur?

Ce soldat ne jouera pas dans The Order 1887
Scénario
L'Histoire telle que vous la connaissez n'existe pas. Une guerre sans merci contre les lycans a modifié à jamais l'humanité. Vous incarnez sir Galahad, chevalier de l'Ordre basé à Londres qui a juré de lutter contre les rebelles et les lycans.
Le scénario et la mise en scène occupent une place importante puisqu'il faut compter pas moins de deux heures de cinématique dans The Order 1886. On est plongé directement dans un univers achronique un peu steampunk sans vraiment savoir pourquoi. Au début, c'est brouillon puis on y voit de plus en plus clair. C'est assez prenant, on prend plaisir à découvrir un tout nouvel univers. Niveau scénario, il y a quelques retournements de situation sympatiques sur fond de légende d'Arthur et des chevaliers de la table ronde. Les chevaliers de l'Ordre dispose d'une fiole spéciale qui leur permettent de survivre à de graves blessures. On se pose du coup pas mal de questions tout autour de l'Ordre et certaines demeurent sans réponses! Sachez qu'aucun choix ne vous sera laisser.
Il n'y a donc qu'une seule version de l'histoire et le joueur n'est pas amener à choisir quoique ce soit. Pourtant ce n'était pas les opportunités qui manquaient!

Les cut-scenes sont à couper le souffle
Graphismes
The Order 1886 s'inscrit clairement comme une démonstration technique de dingue au premier abord.
La qualité des visages est tout simplement hallucinante! Elle permet d'offrir des expressions et mimiques bluffantes. Pour peu, on se croirait au cinéma.
Les décors sont réussis mais l'ambiance restent beaucoup trop sombre tout le long. On se lasse un peu à force.
Ce qui m'aura un vraiment gêné finalement, c'est des petits détails par-ci par-là qui manquent. On ne voit pas de trace de pas au sol, pas de reflet de notre personnage quand on se retrouve face à un miroir ou une fenêtre, des décors qui sont destructibles que partiellement...  Cela fait un peu tâche quand on voit que The Order 1886 compte clairement sur l'aspect technique.
A côté, Ready at Dawn Studios joue avec les lumières, la pluie, les reflets sur des flaques d'eau... On a le droit également à des vues dégagés magnifiques de Londres victorien avec des Zeppelin qui surplombent le tout. C'est magnifique!
Le moteur tourne parfaitement sans baisse de frametrate. Cela fait plaisir de voir du travail bien fait. Le seul bug que j'ai pu voir, c'est une soucis de mise au point de la caméra de visée qui donne des effets de flou sur le réticule de visé. Mais un patch devrait corriger tout ça et la gêne reste minime.

Assassin's Order 1886
Jouabilité
C'est simple, The Order alterne des phases de shoots en mode TPS et des QTE insérés dans des cinématiques.
Pour les phases de tir, on se fou à couvert, on tire, on recharge, on se déplace. On sent bien l'effet couloir tout le long. Le personnage n'est pas améliorable, on va donc vraiment droit à l'essentiel. Je regrette vraiment du coup de ne pas pouvoir explorer librement Londres. C'est assez frustrant....
On a le droit à quelques phases de grimpette à la Assassin's Creed... Sauf que le personnage est beaucoup plus lourd à manier dans ces déplacements.
Bon point pour le jeu: lorsque l'on achève un ennemi au corps à corps, les cut-scene sont variées et spécifiques à l'environnement. Il est rare de tomber deux fois sur la même scène.
Par contre, le combat du boss final est décevante... On retrouve le même système d'affrontement que pour les mini-boss... C'est à dire du fichu QTE!
Ces fichus QTE gâchent même la phase d'infiltration de jeu. Il faut absolument passer par un QTE pour neutraliser des gardes, il est impossible de donner un coup au corps à corps. Résultat des courses: si vous ne passez absolument pas derrière un garde, vous vous retrouvez nez à nez face à un adversaire à attendre qu'il vous tire dessus sans pouvoir rien faire d'autre...
Et c'est là encore le soucis de The Order 1886: on ne vous laisse pas le choix!

Moi chevalier, toi lycan, nous QTE?
Bande-son
Rien de dingue. Dommage que les développeurs n'aient pas joué un peu plus avec nos nerfs à coup de chuchotements ou de bruits étranges faisant comme on en voit dans les jeux d'horreur.
L'ambiance angoissante est pourtant graphiquement installée.

Je vous ai dit de ne pas parler de la durée de vie!
Durée de vie
The Order 1886 a de quoi faire grincer des dents puisqu'il se boucle en huit heures (en prenant son temps) en prenant son temps dont deux heures de cinématique...
Autant dire que l'addition est salée pour un jeu sans multi ni coop et une campagne à la rejouabilité nulle. C'est bien dommage...

Bref
The Order 1886 est fait office de démonstration technique avec une durée de vie trop limitée. La campagne est sympathique mais frustrante de par son côté linéaire l’absence de choix qui aurait pu être laissé aux joueurs. C'est d'autant plus dommage que l'aspect cinéma était bien mis en avant.
Je vous conseille d'attendre une baisse de prix avant de foncer sur cette exclusivité PlayStation 4.

                               
    

24/03/2015

Critique Big Eyes

Synopsis
Margaret a fuit son mari violent avec sa fille. Elle vit comme elle peut en essayant de vendre ses peintures. C'est là qu'elle fait la rencontre de Walter, lui même peintre à ces heures perdus.
Le coup de foudre est immédiat: Walter et Margaret se marient! Walter par la suite va vendre les peintures de sa femme, les "Big Eyes"... et s'en approrier les mérites!

Critique
Big Eyes ne s'inscrit pas vraiment dans le style auquel Tim Burton nous aura habitué. Le réalisateur propose une vision plus classique et surtout plus authentique puisqu'il s'agit d'un film inspiré de faits rééls. Il nous offre tout de même les années 50 colorées comme il faut.
La narration est linéaire tout ce qu'il y a de plus classique mais le duo Waltz/Adams se complètent à merveille et nous plonge dans cette histoire passionnante. Et c'est bien de là que Big Eyes tire son épingle du jeu.

D'un côté, on a Margaret Keane, femme fragile et douce mais de nature discrète, passionnée par son art. De l'autre on a Walter Keane, véritable commercial et baratineur en tout genre, capable de parler d'oeuvre et de les vendre. Waltz apporte tout son génie d'acteur à son personnage qui n'aurait pu être interprété par personne d'autre tant il est parfait pour ce rôle. Et Adams se montre tout autant à la hauteur.
L'histoire en elle même est prenante. Tout d'abord, Walter s'approprie les oeuvre pour les vendre, Margaret s'incline devant le besoin financier et l'efficacité commercial redoutable de Walter. Mais il se montre de plus en plus exigeant, plus paranoïaque quant à la révélation du lourd secret. On sent monter la pression de manière crescendo. La souffrance du personnage d'Amy Adams de devoir se cacher en permanence se fait ressentir, plongeant ainsi les spectateur dans sa tourmente. L'actrice montre une fois de plus qu'elle est capable d'incarner un rôle complexe et nuancé.

Big Eyes est un bon petit film comme on les aime. Burton rentre dans les rangs en se montrant plus modéré et ça lui va plutôt bien. Il est plus "tout plublic". Le film est rythmé comme il faut avec un duo d'acteur du tonnerre. Ce n'est pas forcément un film de cinéma mais il est assurément à voir!


16/20
                               

19/03/2015

Critique Divergente 2 : l'insurrection

Synopsis
Tris et ses compagnons sont de nouveau confrontés à Jeanine qui a une idée fixe : celle d'ouvrir une mystérieuse boîte...

Critique
Le film démarre ici directement après la fin du premier volet: la fuite de Tris et de ses compagnons après l'anéantissement de la faction des Altruistes par Jeanine.
Le spectateur n'est donc pas perdu et ne perd pas une miette de la continuité chronologique.
Le premier volet de Divergent ayant séduit les foules, la suite est, forcément, attendue au tournant, et ... vous ne serez pas déçus ! On retrouve le même univers et les mêmes personnages dont on peut observer l'évolution progressive.
Divergente 2, l'insurrection remplit donc de nouveau bien son rôle en nous offrant de belles scènes d'actions et de cascades, la plupart réalisée par l'actrice elle-même Shailene Woodley et un monde post-apocalyptique cohérent où ce volet plonge cette fois-ci dans toutes les différentes factions (Fraternels, Sincères, Erudits ...).

Les images des rêves ou des simulations sont très bien pensées et réalisées et plongent ainsi le spectateur dans un véritable univers.
Le petit bémol de ce volet est qu'on retrouve peut-être trop souvent des points "psychologiques" où Tris est trop émotionnelle. Je ne dirai rien de plus, pour ne pas vous spoiler.
La fin reste également digne d'un film de trilogie : on a hâte de voir la suite, qui sera divisée en deux parties... Espérons que la qualité sera toujours là.

Quoi qu'il en soit, n'hésitez pas à aller voir cette suite! Vous passerez un bon moment plongé dans cet tout autre monde!


15/20




11/03/2015

Concours Assassin's Creed Rogue, traquez les tous!

Amis lecteurs, les assassins nous ont trahi. L'ordre des Templiers est désormais notre allié. Nous devons tous les traquer sans relâche, aucun ne doit survivre.
Les templiers vous propose de gagner 3 jeux PC Assassin's Creed Rogue pour mener à bien cet ultime objectif. Mais pour cela vous devrez retrouvez le nouveau credo de Shay Patrick Cormac
Les assassins se sont lâchement dissimulés à travers les articles du blog! A vous de les traquer et de les retrouver grâce aux énigmes ci-dessous. Il y en a exactement trois qui se sont dissimulés. Chaque assassin détient l'une des parties du nouveau credo.

Voici quelques indices pour vous aider à trouver les bonnes pages à consulter!

1er indice:
" Cet assassin italien a fait de nombreuses Révélations dans l'Animus"

2éme indice
" C'est l'arme préférée de l'assassin amérindien Ratonhnhaké alias Connor Kenway "

3éme indice
" Même les pirates assassins adorent l'art "

Liste des pages:

Figurine Altair d'Assassin's Creed

Codex Assassin's Creed 2
Déballage Assassin's Creed 2 Black Edition
Exposition Assassin's Creed galerie Arludik

Déballage Assassin's Creed Brotherhood Codex édition

Bande-Annonce et de magnifiques artworks pour Assassin's Creed Revelations
Soirée de lancement Assassin's Creed Revelations
Paris Games Week: Assassin's Creed Revelations
Déballage Assassin's Creed Animus édition

Du gameplay en pre-alpha pour Assassin's Creed 3!
Déballage PS Vita version Assassin's Creed
Déballage édition Freedom Assassin's Creed 3 et bonus
Déballage tomahawk Assassin's Creed 3
Déballage The Art of Assassin's Creed 3 édition collector

Assassin's Creed 4 et ces 3 éditions collectors Black Chest, Bucanneer et Skull!
Les fonds d'écran du dimanche N°2
Déballage lame secréte Assassin's Creed Black Flag de McFarlane
Déballage The Art of Assassin's Creed 4 Black Flag édition collector
Déballage press kit Assassin's Creed 4 Black Flag

Envoyer par mail le nouveau credo sur playlifeconcours@gmail.com avec le sujet "AC Rogue"

Si tu veux vraiment avoir des chances pour traquer les assassins, tu peux mettre deux fois plus de chance de ton côté. Il faut alors twitter ou RT ça!
Pour ceux qui sont de vrais templiers  vous avez la possibilité d'avoir trois fois plus de chance. Pour cela je vous encourage à partager ça sur Facebook! Il suffit d'aimer le lien associé au concours publié sur le profil du blog (que vous pouvez trouver ici).

N'oubliez pas de m'envoyer les liens de vos partages sur les réseaux sociaux. Ils comptent tout de même pour une participation si vous n'arrivez pas à trouver les assassins et le nouveau credo. 

Le concours termine le 22 Mars 2015 à minuit et les trois heureux gagnants seront tirés au sort parmi les participations valides puis contactés directement par mail. Les personnes envoyant des doubles participations ne seront pas comptées pour le tirage et seront exclues à jamais de l'ordre des templiers.

Merci à Ubisoft pour les dotations et bonne traque!
                                     

10/03/2015

Déballage guide collector Assassin's Creed Unity: Initiate Edition

Il y a des moments comme ça, les gars de Prima Games se sentent inspirés et nous pondent des guide collector de malades! En bon fanboy d'Assassin's Creed, j'ai craqué pour le guide collector Initiate Edition. Celui-ci ce présente dans une boîte imposante mais classe à souhait! Le logo des assassins version Unity est imprimé à même le couvercle. Cela rappel les bon vieux livres.

On tombe nez à nez avec les deux goodies de cette édition.

Il s'agit ni plus ni moins du calice qui sert de passage de rite d'initation à Arno dans Assassin's Creed Unity. On ne peut pas l'utiliser pour boire, il est en résine et donc purement décoratif.
Niveau finition, on dirait que ça était peint à la main. Il y a une sorte d'usure à l'ancienne. Cela rend bien d'autant plus qu'il y a pas mal de détails. La base du calice contient trois mots latins identiques à la coupe que l'on peut apercevoir in-game: "Periculare", "Fraternitatem" et "Numquam". Je savais bien que la fichue option latin prise au collège Google traduction latin allez enfin me servir un jour!
Fraternitatem  Periculare Numquam  est en fait l'un des credos des assassins "Ne compromet jamais la fraternité" en... latin!

Un parchemin avec sceau des assassins celle des mystères qui remontent jusqu'à la nuit des temps...

Bon ok, j'arrête mon délire. Il s'agit d'un faux parchemins en papier tout ce qu'il y a de plus classique reprenant le credo complet des assassins en anglais.

La carte de Paris reste par contre en français. Haha!

On passe au guide collector qui s'offre un chouette protège couverture.

Le style adapté pour le guide n'est pas sans rappeler les encyclopédies déjà sortie auparavant notamment celle de l'édition animus d'Assassin's Creed Revelations.

A l'intérieur, on a le droit à un guide de 320 pages. Bon pour les missions, c'est pas vraiment utile mais pour débloquer toutes les cocardes cachés à droite et à gauche, ça donne un coup de main.

Le guide contient une vingtaine de pages d'artworks aussi beau les uns que les autres. C'est une belle petite sélection dont je suis toujours aussi friand.

Bref
On va pas se mentir, un guide collector Initiate Edition à 100€ c'est beaucoup trop. Le guide seul est vendu 40€, cela fait 60€ le calice. A ce prix, il aurait fallu un vrai calice utilisable avec des ornements dorés. On en est bien loin... Si vous voulez absolument l'avoir, attendez les soldes même si les stocks semblent très limités.