20/11/2014

Critique Hunger Games La Révolte: Partie 1, on attend...

Synospsis
Katniss se remet peu à peu de son évasion in extremis de l'aréne. Elle est maintenant au District 13 qui prépare la révolution depuis des années.
Les dirigeants du District compte sur elle pour insuffler le vent de révolte qui renversera enfin le Capitole...

Critique
Après avoir vu ce film, je suis sorti sceptique. Je n'ai pas vu passer les deux heures mais je me suis dit "Tout ça pour ça?". Le gros soucis de ce chapitre 3 c'est qu'il est divisé en deux. Et franchement, je ne sais pas si c'était très pertinent. Tout n'est qu'une énorme introduction à la révolution que l'on attend depuis déjà deux films. Et celle-ci ne commence toujours pas! On reste frustré et sur sa faim à l'instar de Hunger Games: L'embrasement.
L'ambiance est plus mature avec des personnages plus sombres. Celui de Katnis est confronté à une dure réalité: celle des Districts qui subissent l'oppression. On arrête de jouer comme elle le faisait dans l’arène (même si ça n'avait rien d'une partie de plaisir).

Jennifer Lawrence se retrouve accompagnée de Julianne Moore et feu Philip Seymour Hoffman. L'ensemble du casting assure à merveille leur rôle. Rien à redire comme la réalisation qui tourne parfaitement. C'est d'ailleurs ce qui sauve le manque cruel d'action.
C'est un épisode résolument plus sérieux et qui aborde des thématiques plus profondes. On révèle le côté propagande de la guerre.. Et quelque soit le camp, les méthodes se ressemble étrangement. On est donc un peu désorienté à l'instar du personnage principale.
Pas vraiment de retournement de situation. On a pourtant envie qu'elle vienne cette révolution, ce grand final!

Hunger Games La Révolte: Partie 1 fait monter la pression à nouveau mais la révolution se fait désirer. On reste sur une salle impression que c'est une introduction au dernier opus. Frustrant...


14/20
                                     

19/11/2014

Test Borderlands The Pre-Sequel le FPS pas comme les autres

Jack avant d'être Lebeau Jack moche
Ton rêve depuis tout petit c'est de savoir pourquoi on existe? Quel notre avenir en tant qu’espèce humaine? T'aimerai savoir comment devenir milliardaire? Tu veux devenir immortel? Et bien ce test de Borderlands The Presequel ne t'apportera rien du tout. En revanche, on peut t'apprendre à botter des culs!
Fan service assuré!
Scénario
Dans ce nouvel opus qui se passe entre Borderlands premier du nom et le deuxième vous incarnerez un chasseur de l'arche à la solde de le Jack avant qu'il devienne beau. Et oui! Va falloir bien se tenir face à se bourreau de travail ambitieux comme pas deux!
Cette fois vous allez passer du côté obscur de la force et travailler à la création et à la montée en puissance d'Hypérion.
Vous êtes chargé de sauver le monde des mains d'un folle et d'un groupe de fanatiques shootés à l'iridium qui sont bien décidés à ne pas vous laisser ouvrir l'arche.
Blablablabla et blablabla blablabla puis  blablabla et bla! 
Ce nouvel opus reprend ce qui à fait le succés des deux premiers à savoir un univers totalement déjanté et loufoque: des flingues, des bandits et donc de la baston à tous les étages.
L'humour est bien sûr plus que jamais au rendez-vous et vous fera passer un agréable moment.
La fan service est assuré en faisant apparaître des personnages emblématiques comme Roland, Moxxi ou cet enfoiré de vendeur d'armes de Marcus qui a oublié de me rendre la monnaie.

Les bakcgrounds sont particulièrement soignés
Graphismes
De ce coté rien de vraiment nouveau car le moteur graphique n'a pas vraiment changé et on retrouve le cel-shading des autres Borderlands. Toutefois quelques effets ont été rajoutés tel que la taille des cartes, les effets de particules et des jeux de lumières de-ci de-là. On fait du vieux avec du neuf... A moins que ça soit l'inverse?
On notera quand même que le mapping est vraiment très beau -comme un Claptrap- avec des paysages spatiaux et des couleurs très belles qui finalement relèvent un peu le niveau par rapport
aux précédents opus.
"Des paysages à couper le souffle!"
On pourra regretter que certaines textures n'ont pas été améliorées comme les poubelles et détritus qui sont assez moches et qui mériteraient un coup de jeune.
On appréciera le cel-shading pour son optimisation maximum. Le jeu ne prend pas beaucoup de place comparé à la concurrence et ne demande pas une grosse config.
J'ai du tué un développeur ou deux pour ça.

Je te l'avais bien dit que tu avais un coeur de glace
Gameplay
Vous aurez le choix entre plusieurs personnages comme une brutasse, un assassin, un ????... un Claptrap!
C'EST THE NOUVEAUTÉ, on est les plus beaux! Claptrap forever! 
Complètement excentrique qui vous fera marrer à chacune des ses répliques aussi culte les unes que les autres. Je suis trap, claptrap, zero, zero ... crap!
On retrouve aussi le même gameplay que les précédents jeux mais avec de nouvelles attaques spéciales qui ont été au passage un peu améliorées et qui constituent un véritable atout dans les situations difficiles alors que dans les autres selon la classe que vous incarniez vous pouviez largement vous en passer.

Mod robocop activé!
Les ennemis ont eux aussi des comportements un peu plus intelligent et vous ne pourrez plus vous contenter de les sniper tranquillement à distance sans qu'ils ne réagissent.
De même les pierres lunaires sont devenus une ressource aussi importante que l'argent et vous aurez besoin de grande quantités de ces pierres si vous voulez pouvoir améliorer le nombre de munitions que vous pouvez porter.
Une autre nouveauté c'est l'oxygène dont vous aurez besoin afin d'effectuer des sauts ou encore de planer, ou encore de réspirer dans l'espace (ca peut être utile de temps en temps).Vous passerez d'ailleurs pas mal de temps a faire des sauts dans le vide à des hauteurs vertigineuses.
Si seulement vous pouviez être un robot... Et oui c'est ce qui fait de claptrap un petit veinard car il n'a pas besoin de respirer, lui, et vous déchargera de cette contrainte.
Et beau gosse avec ça!

Niaaaaaaah!
Au niveau des armes on reste dans le classique, rien  ne change on dégomme tout à coup de pompe, de de fusil de sniper, de lance-roquette ou de laser sans oublier les pistolets et les fusils d'assaut. On regretera par contre que la plupart des fusils d'assaut sont assez faibles par rapports aux autres classes et je vous parle même pas des mitraillettes qui sont tout simplement inutiles.
C'est pas Claptrap qui a besoin d'armes, ce sont les armes qui ont besoin de Claptrap.
Une fois de plus on aura aussi droit à quelques courses avec des véhicules tout-terrains mais cet aspect du jeu est moins mis en avant que dans les deux premiers Borderlands.
On a un gameplay verticale qui est mis en avant de temps à autre. C'est vraiment trippant de sauter de plateforme en plateforme en gravité allégée.
Il est d'ailleurs possible de faire des attaques au sol. Il suffit de prendre un peu de hauteur... et boom! On atteri comme un dingue au sol pour infliger des dégâts!

Halo est de retour... Oh merde je me suis trompé de jeu
Bande son
On a droit à une bande son vraiment agréable qui colle avec le jeu. Elle est entraînante et accompagne assez bien vos frags et les cris des bandits qui meurent sous vos balles. Elle rappelle parfois l'excellent Daft Punk Claptrap.

Interstellar!
Durée de vie
Il faudra compter un vingtaine d'heures pour ce jeux et quelques heures de plus si vous voulez le finir entièrement avec toutes les quêtes secondaires.
Borderlands, tout seul c'est bien mais en équipe c'est encore mieux et plus délirant! Par exemple, lorsqu'un Claptrap lance une attaque spéciale aléatoire toute l'équipe bénéficie de l'attaque. Fou rire garantie!

Mais qui vomi bordel?
Bref
Borderlands The Presequel est dans le lignée des autres et ceux qui ont apprécié les premiers apprécieront forcement celui-là. L'introduction de Claptrap comme personnage est vraiment une bonne idée et donne de nombreusessituations marrantes. Bref un plaisir renouvelé sans bémol.


18/20


Test hacked by Clap-Trap!
                                    

16/11/2014

Déballage Assassin's Creed Unity édition collector Guillotine

Après la fin de la trilogie d'Ezio Auditore, les rumeurs allaient bon train concernant le lieu du nouveau Assassin's Creed. A l'époque, j'avais rêvé qu'il se déroule pendant la révolution française. Quoi de mieux pour exprimer la liberté que la naissance même de la république?
AC 3 nous aura mener à la révolution US, AC4 chez les pirates mais AC Unity nous envoie enfin en France pendant la révolution. Ubisoft nous a concocté une édition "tranchante" pour l'occasion: le coffret Guillotine, une exclu de l'Ubishop.
L'ouverture même de l'édition se fait en relevant le couperet en carton via une petite languette bleu, blanc, rouge.

Ubi fait toujours autant d'effort sur le packaging en inscrivant le nouveau credo de cet épisode d'AC: Liberté, Egalité, Fraternité ou la Mort! J'ai cherché la derniére partie sur les mairie mais bizarrement je n'ai rien trouvé. Nous aurait on caché la vérité pendant toutes ces années?

Une fois la lame relevée, on tombe nez à nez aavec la figurine d'Arno ainsi q'un tiroir  rempli de goodies en tout genre comme je les aime!

Le future pack (ou steelbook) est tout simplement magnifique! Le logo AC est en relief. Arno au dos, prêt pour la Révolution!

Dedans, on voit une femme brandir un drapeau qui fait penser forcément à la Marianne.

Ubi propose toujours la bande-son du jeu sur un bon vieux CD et c'est toujours autant apprécié! Les 26 titres sont déjà sur mon MP3.

Mais une piste cachée en bonus est présente dans l'édition sous forme d'une jolie petite boîte à musique en bois. Le logo des assassins est découpée dans le bois.
Je vous laisse découvrir la piste cachée en vidéo. {#}

Une lettre avec la sceau des assaassins et la compagne d'Arno Elise De La Serre. (du moins d’après ce que j'ai pu voir dans les bandes-annonces). C'était un peuu le texto de l'époque. Le sceau garantissait que personne ne l'avait lu. {#}

Sauf que ce n'est pas une lettre! Il s'agit d'un plan de Paris de l'époque. C'est en papier imprimé. Dommage, j'aurai bien aimé un bon parchemin à l'ancienne.

Une enveloppe contient deux magnifique lithographies qui ne peuvent que donner l'envie de se plonger dans le jeu! 

On a le droit à un petit livret au format A5 orné d'une jolie couverture.
Et celui-ci contient 65 pages de véritables chef-d'oeuvre. Pas de blabla, juste des concepts arts et artworks en tout genre. Un pure bonheur!

Pour finir sur les goodies, un tarot de 78 cartes avec des atouts et le valet, cavalier, dame et roi personnalisés autour du jeu AC Unity.

La piéce maîtresse: Arno qui brandit fièrement le drapeau français avec une guillotine en arrière plan, le tout faisant une bonne quarantaine de centimètres. Bon évidemment, en déco de salon, ça va être un peu plus difficile à faire passer!

Sans compter que l'on voit Louis, bourgeois de l'époque, dont on ne connaîtra que la couleur de cheveu et peut être son groupe sanguin.

Au sommet de la guillotine fraîchement utilisée, on peut y lire La Liberté ou la morte assortie d'une gerbe. Ça a le mérite d'être clair. Pour l'égalité et la fraternité, on verra plus tard. Haha!

Plus le temps passe et plus j'ai l'impression que l'éditeur fait de mieux en mieux niveau qualité.
La figurine est vraie d'une finesse exemplaire! 

A l’arriéré, la cape d'Arno donne presque l'impression qu'elle flotte avec son mousquet accroché avec moyens de fortune.

Aprés avoir tout ouvert, je pensais que c'était fini lorsque j'aperçu encore une petite languette bleue, blanc, rouge...

Celle-cii renferme un cadre qui semble tout droit provenir de l'époque! On y voit Arno en traiin de se synchroniser observant l'incendie au loin.

Bref
Une édition de malade! Ubi propose à ce jour de loin les éditions collectors les plus complètes comme on en fait plus de nos jours! Remlpi de goodies en tout genre et une figurine de qualité, c'est un excellent rapport qualité/prix. Il ne me reste plus qu'à me plonger dans le jeu!
                                          
                                        

15/11/2014

Concours Hunger Games La Révolte partie 1 participe à la révolte et gagne des goodies du film!

Amies lectrices, amis lecteurs, entendez vous grondez la révolte? Entendez vous le chant du geai moqueur au loin?
Metropolitan Filmexport vous embarque dans le tourbillon et vous propose de remporter 2 portes clés et 2 pins exclusifs à la sortie de Hunger Games La Révolte Partie 1.

Pour participer à la révolte, il vous suffit de répondre à la question suivante et d'envoyer votre choix de réponse sur playlifeconcours@gmail.com avec le sujet "Hunger Games".


Par quelle actrice est interprétée le personnage de Katniss Everdeen?
A) Francis Lawrence
B) Elizabeth Banks
C) Jennifer Lawrence
D) Julianne Moore
E) Obiwan Kenobi

Pour aider le geai moqueur et augmentez vos chances par deux de tirage au sort pour gagner, suivez moi sur Twitter et retweetez le tweet ci-dessous:

Pour que la révolution aboutisse vraiment et avoir une chance de tirage au sort multiplier par trois, il vous suffit d'aimer le lien associé au concours publié sur le profil du blog (que vous pouvez trouver ici).

N'oubliez pas de m'envoyer les liens de vos partages sur les réseaux sociaux dans votre email de participation pour bien les compter.

Le concours termine le 30 Novembre 2014 à minuit et l'heureux gagnant sera tiré au sort parmi les participations valides puis contactés directement par mail. Les personnes envoyant des doubles participations ne seront pas comptées pour le tirage et la révolution s’abattra sur eux!

Un grand merci à Metropolitan Filmexport pour la mise en place de ce concours, bonne chance à toutes et à toutes!
                                       

12/11/2014

Test Driveclub, la course socialisée sans les moyens

Que c'est beaaaaaau
Driveclub, c'est le vilain petit canard de la PlayStation 4. Le jeu était prévu pour le lancement de la console mais a été mainte fois reporté. En soit, je ne suis pas contre les reports tant qu'à l'arrivée le jeu est aux petits oignons.
Malheureusement le jeu est actuellement injouable à cause de serveurs qui n'arrivent pas à gérer la masses de joueurs et les données...

J'ai la même à la maison (en miniature)
Le jeu se différencie de la concurrence en socialisant l'expérience de jeu course. Le but était de créer un état d'esprit d'équipe au joueur en l'impliquant dans un club.
Des victoires et votre maniére de conduire font donc évoluer votre niveau personnel à coup de points mais votre club aussi bénéficie de ces derniers.
C'est pas mal motivant, il y a des voitures de dingue à la clé à débloquer. Le soucis c'est que les serveurs ne tiennent pas la routes... Du coup, pas de réseau social, pas de points, pas de sauvegarde des courses en fonction de l'état des serveurs...
Et un mois après sa sortie, la situation n'a pas changé... En l'état le jeu est donc jouable un peu comme une version démo. C'est bien de faire la course mais ça n'avancera à rien.

On s'y croirait presque!
Pourtant le jeu est pas mal du tout. Graphiquement, il est de manière générale très agréable à voir. Mais quelques passages semblent un peu moche à cause des effets météos.
En effet, tout le long de vos courses on est accompagné d'un cycle jour nuit mélangé à un soleil resplendissant ou une petit pluie.
Les voitures sont magnifiquement modélisées avec des reflets lumineux de l'environnement en temps réel.
Mon gros coup de coeur c'est la vue cockpit! Chaque voiture dispose d'un cockpit spécifique qui correspond à celui des véritables modèles.
L'immersion est total! Les sensations de vitesses sont aux rendez-vous. On est à mi-chemin entre de l'arcade et de la simulation. Le parfait dosage!

Easy!
Chaque course contient des petits défis à remplir de base mais également ceux imaginés par les joueurs (lorsque les serveurs fonctionnent).
Le système de points Driveclub générés pendant les courses permettent de motiver le joueur pour avoir la conduite la plus parfaite possible. Mais bon sang, qu'est ce que j'ai les nerfs lorsque l'IA te fonce dessus et que je me prends un décompte de points!
Comme maintenant la plupart des jeux de voiture, l'IA est cheaté à mort. Capable de vous rattraper alors que vous êtes à fond avec la meilleure caisse disponible, il y a de quoi envoyer valser la manette.

Driveclub aurait pu être un jeu agréable et super sympa mais malheureusement le lancement raté gâche tout le plaisir. Avant d'envisager l'achat, regarder un peu comment la situation évolue... Moi je le mets de côté en attendant!