27/02/2015

Aperçu Blitzkrieg 3

Longtemps mise de côté, la licence Blitzkrieg revient! Et pour cela le studio Nival entend bien renouveler le genre et proposer une nouvelle expérience de jeu tout en gardant le même esprit qui aura animer les communautés de joueurs autour du jeu. C'est à dire mettre à disposition des joueurs des unités variées (plus d'une centaine) qui offrent de multiples possibilités tactiques tout en gardant un équilibre entre les armées.
Les développeurs ont ainsi pris une nouvelle approche en se plaçant dans une optique de MMO-RTS.

On aura le droit ainsi à du joueur contre joueur asynchrone. Pour vous mettre en situation: vous préparez les défenses de votre base: nids mitrailleuse, anti-tanks, mines, bunker et autres surprises dans le genre. Vous partez dormir.... Pendant ce temps là, un joueur en ligne attaquera votre base! L'IA lui fera face.... Il reste à voir si elle suit. A noter que l'attaquant dispose d'un temps limité.
On peut également préparer la base et jouer contre soit même en affrontant ses propres pièges.

Contrairement à ce qui nous habituait les précédents Blitzkieg, il est désormais possible de produire des unités à partir de bâtiments. Il est possible également de capturer les véhicules laissés à l'abandon sur le champ de bataille. Votre base pourra être améliorée ce qui permettra de réduire le coup en ressources durement acquises lors de batailles acharnées.

Le jeu contiendra une campagne alliés qui aura lieu en Italie mais également une campagne URSS et Axe. Chaque campagne contiendra entre 7 et 8 missions qui auront une difficulté crescendo.
Chaque unité progresse par niveau. Les développeurs ont tenu à préciser qu'il n'y aura pas de micro-transactions mais tout de même des raccourcis pour les joueurs plus occasionnels. Mais aucune unité ne sera disponible qu'à la vente dans un soucis de garder le jeu équilibré.

Blitzkrieg 3 promet d'apporter un peu de fraîcheur aux jeux de stratégie. Les affrontements asynchrones ont l'air sympa. Pour l'instant le jeu n'est qu'au stade de l'alpha mais ce que j'ai vu m'a plu!
                                           

26/02/2015

Critique American Sniper

Synopsis
Chris Kyle est un bon vieux cow-boy du Texas. Lorsqu'il voit les attentats du 11 Septembre 2001, il s'engage dans l'armée américaine à l'âge de 25 ans avec son frère et intègre les SEAL. Il se spécialise en tant que sniper, il est particulièrement doué. Son unité est ensuite envoyé en Irak. Chris va devoir prendre des choix difficiles, chaque civil est potentiellement une personne à protéger... ou à abattre.

Critique
Clint Eastwood a beau avoir ces 84 ans, il dirige toujours d'une main de maître ses films! American Sniper ne déroge pas à la règle!
On est tout de suite mis dans l'ambiance avec des situations à haute tension. Cela se résume à tirera, tirera pas? Mais bon sang difficile de rester neutre lorsque l'on voit qu'il s'agit d'un enfant dans le viseur! On démarre donc sur la chapeau de roues pour finalement laisser retomber la pression.
On le droit à des flashbacks qui sont plus ou moins percutants. En effet American Sniper remplit tous les bon vieux clichés: le soldat américain qui s'engage pour défendre son pays et qui revient tout traumatisé. Il est d'ailleurs tellement traumatisé qu'il rempile...
Eastwood arrive tout de même à recréer par la suite des scène de suspens efficace et réussites.

Bradley Cooper est méconnaissable! Pour l'occasion, le bohomme a pris pas mal de kilos et de la masse musculaire. La ressemblance avec Chris Kyle est par ailleur troublante. L'acteur se montre en tout cas à la hauteur ainsi que tous les seconds rôles l'entourant.
Parlons maintenant de la polémique qu'il y autour d'American Sniper. Oui le film est pro-américain mais ne justifie en rien la guerre en Irak. Ce qui dérange plus c'est qu'Eastwood a été trop gentils par rapport à la réalité. Ce bon vieux Kyle n'était pas un tendre et avait tendance à se prendre pour le bras de dieu le père... Un peu comme les ennemis d'en face!
Ce que je trouve dommage, c'est que le réalisateur n'a pas su montrer les deux côtés (US et Irak) de la guerre. On a pourtant le droit à un duel de snipers... l'occasion s'y prêtait particulièrement bien.

American Sniper est un film de guerre efficace. Même si il souffre de quelques problèmes de rythmes avec des montés/descentes de tension et de suspens, les deux heures passent très vite. A voir au cinéma pour ces scènes d'action.


16/20
                           

24/02/2015

Test du casque virtuel Homido

Les annonces de casque de réalité virtuels se multiplient de-ci de-là, chaque constructeur étant décidé à sortir sa version. Homido, constructeur, français y va également de sa version.

Le casque est vendu à un prix compétitif de 69€. A titre de comparaison le casque Samsung Gear VR est vendu à 200$ aux USA, il devrait donc avoisiner les 150/200€.
Le Homido est livré avec une trousse de transport bien pratique pour y contenir les 3 portes lentilles de taille différente.

Le casque est léger et particulièrement agréable à porter. En fait, c'est plus le poids du smartphone que l'on ressent.
Tout est ajustable et les grosses têtes comme la mienne tiennent sans problème. Pas de soucis également si vous êtes myope puisque précisément on voit mieux de près. Faut bien qu'il y est des avantages. {#}

Le casque est compatible avec tout type de smartphone qui fait dans les 5". Il suffit de glisser son téléphone à la solide armature. Homido propose une application qui propose une sélection de logiciel compatible VR.
Bon maintenant parlons du rendu! C'est tout simplement bluffant! L'immersion à 360° est complète. Il suffit de bien s'asseoir et d'apprécier un looping dans un grand huit ou encore faire une sortie dans l'espace.
Bon après, on reste sur du mobile. Graphiquement c'est pas une claque mais l’expérience reste tout de même agrèable.
De toute façon, c'est une limitation propre au principe des casques VR: pour le moment il y a peu d'applications pour le moment.

Bref
Le casque Homido apporte une expérience ludique à un tarif ultra-compétitif. Si vous avez un smartphone dans les 5" et moyen de gamme et que vous voulez voir ce que donne un casque VR à l'heure actuelle sans vous ruiner, n'hésitez pas!
                                       

23/02/2015

Critique Projet Almanac

Synopsis
David Raskin est un jeune ado promis à avenir brillant. Seulement voilà, sa famille a du mal à joindre les deux bouts. Et pour cause, la disparition de son père, un brillant scientifique, a laissé un vide affectif et financier.
David fouille dans les affaires de son paternel lorsqu'il tombe sur de mystérieux documents qui correspondent à des plans pour une machine à voyager dans le temps aka Projet Almanac. David et ces amis sont bien déterminés à la faire fonctionner!

Critique
Les films qui traitent du voyage dans le temps me plaisent tout le temps. Autant dire que Projet Almanac a tout pour me plaire d'office! Mais il faut remettre le voyage dans le temps au goût du jour! Voilà pourquoi on a le droit à une bande d'ados (c'est à la mode en ce moment) qui vont corriger ce qu'ils aimeraient changer dans leur vie tout en restant prudent.
Les bases sont bien posées pour une mise en situation mais c'est trop long si bien que le film est assez long au démarrage. On s'attarde donc plus sur les origines du projet Almanac que sur les délires qu'aurait pu s'offrir la bande de teenagers.

Une fois que la machine est enfin lancée, on délire un peu mais pas trop. Tout aurait pu être tellement plus dingue, plus déjanté mais Dean Israelite se montre assez timide et pas assez imaginatif.
Les personnages sont tout juste attachants enfin de compte mais Jonny Weston sort tout même son épingle du jeu et se donne à fond dans son personnage. On aurait voulu que la bande soit également un peu plus malmenée à défaut de faire la fête. Là encore, ça reste bon enfant.
Ce qui est finalement frustrant, c'est que tout est là, prêt à se lancer! Une histoire paternel à l'origine du Projet Almanac ou encore un paradoxe temporel... Tout ceci reste inexploité.
Néanmoins, on passe son temps à essayer de deviner où le film nous méne. En celà Projet Almanac est plutôt bon puisqu'il est peu prévisible et sait maintenir le mystère jusqu'au bout.

Projet Almanac est un bon petit divertissement mais à force de partir dans tous les sens, peine à se trouver une identité propre. Néanmoins, il assure l'essentiel puisque l'on ne voit pas le temps passé.
Le passage ciné n'est pas forcément recommandé mais il est à voir.


14/20
                                   

15/02/2015

Les fonds d'écran du dimanche n°5 Destiny

Destiny ne m'aura pas vraiment convaincu de part sa campagne qui semble être plus une introduction à quelque chose qui aurait pu être tellement plus énorme. Néanmoins, la direction artistique m'aura conquis!

Le travail des artistes est juste dingue! Cela rappelle les magnifiques paysages de Mass Effect.

Dommage que in-game, ça ne soit pas aussi impressionnant. Tout est plus petit, plus sombre et moins nuancé en couleur;

Bungie nous aura chauffé un max à coup de concept art aussi magnifique les uns que les autres. Le soucis, c'est que Destiny est sorti sur old-gen et next-gen ce qui impliquait forcement des limitations en taille et puissance de calcul graphique.

Néanmoins, on voyage tout de même et certains endroit valent vraiment le détour.

De nombreux artworks du jeu occupent mes fonds d'écran depuis un moment déjà. J'éspère que vous y trouverez de quoi vous faire plaisir!